L’église St Gervais et St Protais de Civaux

Bien qu’ayant grandi à 20 km de mon village natal, je n’étais jamais entrée dans l’église de Civaux. Depuis l’implantation de la centrale nucléaire, ce village du Sud Vienne est devenu prospère. J’y viens parfois au centre aquatique. Mais j’ai profité d’une visite guidée proposée par l’Office du Tourisme pour découvrir L’église St Gervais et St Protais de Civaux.

St Gervais et St Protais

St Gervais et St Protais furent deux frères jumeaux martyrisés au 1er siècle. Après la découverte de leurs corps à Milan, en 386, beaucoup d’église du Sud Poitou, le long de la Vienne, prirent leur nom.

L’église St Gervais et St Protais de Civaux

Sans guide, je n’aurais jamais remarqué tous les détails à l’extérieur qui permettent de reconstituer l’histoire de cette église.

Le soubassement repose sur un ancien site païen. La partie la plus ancienne est mérovingienne. Au-dessus, la construction remonte à une période autour de l’an mil, vers 950-1030, avant d’être relevée au XIè et XIIè siècle.

Certaines fenêtres présentent un bloc monolithique supérieur caractéristique de l’art roman. On a aussi des traces rouge foncé. Elles correspondent à un joint, typique lui aussi, car réalisé à partir de tuile écrasée. Les rénovations plus récentes l’ont parfois, à tort, fait partir.

Le porche a été rénové lui aussi. On voit très bien les modillons au-dessus, représentations de lion, ours, hommes ou griffons. L’un des hommes ressemble à un portrait. On ignore s’il s’agit de celui du sculpteur.

L’intérieur de l’église abrite peintures et sculptures, avec de très beaux chapiteaux romans. Un couple s’unissant se tient en haut du pilier le plus proche à gauche du chœur, et au verso de ce pilier, côté extérieur, une tentatrice sirène attend.

Une stèle funéraire avec le grand chrisme témoigne de la présence très précoce de la chrétienté, sans doute vers 350 ou 400.

Sur cette stèle chrétienne, le chrisme est représenté entouré de l’alpha et de l’oméga, la première et la dernière lettre de l’alphabet grec. Une inscription en latin : « Aeternalis et Servilla, vivatis in Deo », signifie quelque chose comme « Eternelle et Servante, vivez en Dieu ».

La question de la préservation

Toujours à l’intérieur de l’église, des peintures murales datent du XIXè siècle. Mais des lambeaux de peintures romanes sont apparus lors de rénovation. Pour les protéger, les artisans les ont recouverts. D’ailleurs, la mairie va faire recouvrir le site extérieur, pour le protéger sans avoir un coût d’entretien trop élevé. Il me semble que c’est un peu dommage, on ne verra plus la piscine baptismale, ici recouverte d’une bâche.

L’église St Gervais et St Protais de Civaux est un témoin de l’art roman précoce dans le Sud Vienne. Le village possède aussi un cimetière mérovingien que je vous montrerai prochainement. Enfin, le musée archéologique offre de découvrir les objets identifiés lors des différentes fouilles. Mais j’avoue ne pas y être encore allée !

21 Comments

  1. Mieux vaut tard que jamais.je crois que tu as eu raison de visiter ce site sous la houlette d’une guide le connaissant parfaitement.Sans le tumulte des groupes trop nombreux parfois, on capte mieux les commentaires et les explications d’une personne qualifiée.
    Je crois que cette église mérite une visite vu son ancienneté et son histoire
    Merci du partage et bon mardi.

    • Bon, là, avant d’avoir un groupe trop nombreux… on ne risque rien ;-). Mais oui, ce lieu mérite une visite!

  2. Lors de nos échappées belles et lorsque cela est possible nous affectionnons les visites guidées qui donne vie aux monuments et nous donne moults renseignements.

  3. BONJOUR
    Il ai toujours intéressant de découvrir des belles choses de notre passé ,et comment tout ça résiste au temps
    c’est superbe
    bonne semaine
    bisous

    • Des efforts sont nécessaires pour préserver ce patrimoine, et c’est un budget conséquent…

  4. Même si tu regrettes ceci ou cela qui ne peur se voir, ce que tu nous montres est de toute beauté.
    L’art roman, tout en rondeurs, me plaît tellement.
    Il est fréquent, et vraiment intéressant, la découverte de lieux de cultes superposés.
    Merci pour tout!

  5. C’est une très belle rénovation, dommage effectivement de bâcher certaines choses, mais l’entretien de ce genre de patrimoine a un coût énorme, je peux le comprendre aussi, c’est un grand dilemme !

    • La commune est assez riche quand même avec la centrale nucléaire… mais je comprends aussi ce choix!

  6. C’est vrai que les visites sans églises nous privent d’informations parfois importantes.
    Je vois de plus en plus des panneaux explicatifs dans les églises.

  7. Les explications nous permettent aussi d’appréhender d’une manière différente et de ne rien rater … Merci pour ce partage ! Bises

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :