L’abbaye royale de La Réau

Encore un lieu qui se situe à proximité de l’endroit où j’ai grandi et où je n’étais jamais allée. Il faut dire qu’il y a quelques années, ce n’était plus qu’une ruine. L’abbaye royale de La Réau, aux confins du Poitou et de la Basse Marche, est pourtant là depuis le XIIè siècle.

Historique de l’abbaye

La fondation de ce monastère remonte au Moyen Age sous la protection d’Aliénor d’Aquitaine. Il étendait son influence jusqu’à la Bretagne et l’Anjou via de nombreux prieurés, 16 en 1219. Brulée par les anglais pendant la Guerre de cent ans, l’abbaye fut alors fortifiée. Les guerres de religion ont amorcé la décadence.

En 1790, seuls 5 chanoines restaient avant leur dispersion. Après la vente des bâtiments comme bien nationaux. Devenue demeure privée, elle est restée dans la même famille jusqu’à 1990.

Architecture de L’abbaye royale de La Réau

L’église est en croix avec un chœur et des chapelles carrées. Mais son clocher s’est effondré au XXè siècle. Les anciens batiments monastiques ont été remaniés au XVIIIè siècle. On visite cette zone parfaitement rénovée, avec une magnifique salle capitulaire et un grand escalier en pierre. On découvre aussi la galerie et les cellules à l’étage, des salons très luxueux, une cuisine et un réfectoire baignés d’une lumière très douce.

Le pigeonnier est immense, et pourtant tronqué. Il existait autrefois une échelle en son centre offrant l’accès aux boulins en pierre sèches badigeonnés de blanc (contrairement aux boulins en osier comme j’en ai vus dans les Hauts Tolosans). Les pigeons servaient pour l’alimentation et leur fiente enrichissait la terre.

Lors de notre visite, les travaux du toit de la grange dimière s’achevaient. Et la charpente des bâtiments conventuels se refaisait une beauté. La toiture de la nef de l’église abbatiale sera sans doute le prochain chantier quand les moyens le permettront. Ce sera indispensable pour sauver les murs, comme au château de Chamousseau.

La visite coûte au plus 10 euros, et vraiment, cela vaut le coup. L’abbaye royale de La Réau est un lieu certes excentré, mais plein de douceur et particulièrement beau. Finalement, il y a plein de trésors dans le Poitou!

25 Comments

  1. Bonjour
    Tu a bien raison d’aimer cette région
    notre pays en vaut largement d’autres
    et la tu nous le prouve avec toutes ses belles photos plus les commentaires parfaits
    bonne journée bisous

  2. J’aime visiter les abbayes, les églises et les châteaux.
    Je ne connais pas cette abbaye.
    Demain, je vais visiter la maladrerie de Beauvais, c’est dans le même ordre d’idée…
    Merci pour la découverte.

  3. Voilà un très bel endroit dont je n’avais jamais entendu parler. J’ai déjà vu ce genre de pigeonnier en photos uniquement et j’aimerai un jour en voir un en vrai même ruiné. Merci pour ce partage

  4. La basse Marche, peut être vers la Creuse?
    Et les boulins en osier, je n’avais pas encore croisé cette info.
    Et je vais retenir, connaissant ce nom de boulin.
    Pas mal cette pièce réservée au linge. Et je devine une grande armoire, pour les nombreux draps.
    On compatit parfois en douzaines de douzaines.
    Yann

  5. Un bel article bien documenté.il est heureux que l’on ai pu sauver et restaurer une grande partie de cet abbaye.C’est un patrimoine précieux et même si je conviens que les rénovations sont onéreuses, il faut faire en sorte de préserver ces lieux chargés d’histoire
    Bonne journée.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :