Santorin côté plages : choisissez la couleur !

Santorin côté plages : choisissez la couleur !

Vous l’attendiez depuis un moment, voilà enfin le début du récit de notre séjour à Santorin. Pour commencer, je vous propose Santorin côté plages : choisissez la couleur ! En effet, la richesse géologique de cette île volcanique offre une jolie palette de couleurs de sable.

Santorin côté plages : choisissez la couleur ! Santorin côté plages : choisissez la couleur !

Plutôt sable noir : choisissez Perissa.

Nous avions choisi un hébergement près de Perissa, au Sud Est de l’île, à quelques km de l’aéroport. Il s’agit d’une station balnéaire, un peu reculée du flot touristique de la capitale Fira et d’Oia. La plage de Perissa est une immense étendue de sable noir bordant une eau cristalline. Par chance en avril, la foule n’était pas encore arrivée, nous avons donc pu profiter de l’espace sans être gênés ou presque.

Le petit village de Perissa comporte une église, quelques boutiques et surtout un grand nombre de restaurants alignés entre la plage et la route. Tous ont une terrasse qui s’étend sur la plage avec des transats et des parasols. Plus au sud, quelques clubs d’activités nautiques sont installés, et encore quelques centaines de mètres plus au sud, l’activité est réduite. On peut alors profiter du calme et du sable. L’eau est très limpide, les fonds sont parfaitement visibles. C’est vrai qu’elle était « un peu » froide en avril, mais cela ne m’a pas empêchée de me baigner. En revanche, le vent souffle très fréquemment et la température chute aussi vite.Santorin côté plages : choisissez la couleur ! Santorin côté plages : choisissez la couleur ! Santorin côté plages : choisissez la couleur ! Santorin côté plages : choisissez la couleur ! Santorin côté plages : choisissez la couleur ! Santorin côté plages : choisissez la couleur !Santorin côté plages : choisissez la couleur !

Plutôt sable rouge : choisissez Akrotiri

Le lieu est connu pour son site archéologique, mais la plage de Sable Rouge est aussi un haut lieu touristique. Plus au Sud de l’île, elle est formée à partir des cendres du cône strombolien. Pour s’en approcher, il faut se garer sur un minuscule parking d’une dizaine de places (en juillet, ce n’est pas la peine de s’approcher), marcher une centaine de mètres entre les rochers, et atteindre le point de vue sur la plage.Les couleurs passent du noir au rouge en passant par l’ocre.

J’ai trouvé cet endroit très beau pour ses contrastes de couleurs. L’eau si bleue, le ciel, et ces rochers rouges qui plongent dans l’eau ! C’est idéal pour les photos. Toutefois, le sable est plus grossier, quand on descend jusqu’à la plage. J’ignore si c’est à cause des courants et si c’est toujours ainsi, mais de nombreux débris végétaux jonchent le sol, avec quelques déchets aussi. Le lieu est donc plus adapté à la photo qu’à la baignade.Santorin côté plages : choisissez la couleur ! Santorin côté plages : choisissez la couleur ! Santorin côté plages : choisissez la couleur !

Santorin côté plages : choisissez la couleur !
Santorin côté plages : choisissez la couleur !
Santorin côté plages : choisissez la couleur !
Santorin côté plages : choisissez la couleur !Santorin côté plages : choisissez la couleur !

Plutôt sable blanc : en bateau près d’Akrotiri

L’ile abrite d’autres plages, notamment une blanche près de celle d’Akrotiri sur laquelle je ne suis pas allée. En effet, la plage de sable blanc n’est accessible qu’en bateau, et hors saison touristique, je n’ai pas vu de bateau pour m’y rendre. Et tout le Nord de l’île principale est formé de falaises qui plongent dans la caldeira.

Santorin côté plages : choisissez la couleur !

Bref, à Santorin, on a le choix de la couleur de la plage! Et comme j’ai cru comprendre que vous aimiez bien mes petits dessins, je vous en montre encore!

74 Comments

  1. Santorin : tu me replonges 45 ans en arrière. Je me souviens de cette route avec les virages en épingle à cheveux…
    JP

  2. Ah oui. Je suis fan des petits dessins! Mais aussi de tes photos. Une belle île mais à fuir j’imagine pendant la haute saison. C’est dommage que de tels sites soient ainsi envahis par des flots de touristes. Mais j’ai l’impression qu’à l’heure de la mondialisation, les touristes voyagent de plus en plus toute l’année et que les endroits tranquilles deviennent de plus en plus rares. Heureusement pour toi, tu as bien pu profiter.
    Ma préférence à la plage de sable rouge, je trouve cet environnement superbe. Merci pour le reportage et bises alpines.

    • Je suis mal placée pour critiquer les touristes… mais j’ai eu la chance de n’en voir que de façon limitée à cette saison. J’ai été surprise par la diversité des origines de ceux rencontrés: Bulgares, Russes, Coréens, Japonais…

    • C’est vrai qu’elle est toujours claire, mais les bleus changent aussi.

  3. J’apprécie énormément tes petits dessins!! Alors surtout continue à les partager avec nous!
    Tes photos sont aussi très belles! Quel bonheur de voir Santorin sans les hordes de touristes!
    Tu es arrivée juste avant que les bateaux de croisière ne commencent à déverser leurs milliers de passagers.
    Qui heureusement se concentrent surtout à Fira et Oia.
    Bises.

    • Merci Marie-Paule. Oui, sans les bateaux et leurs hordes de touristes, c’est bien plus agréable!

    • Arrivée en avion, je n’ai pas eu la chance de ressentir cette émotion. J’ai juste vu ce que ça donnait quand j’ai fait le tour de la caldeira.

  4. Bonjour Anne, suis je vraiment obligée de choisir ,? je les aime toutes , chacune avec sa spécificité de couleur , sable, stone art , sauvage ou paillotte. Tu as du ressentir beaucoup d’émotion à la découverte de ces lieux et des rencontres que tu as pu faire.
    Je t’embrasse
    Chinou

    • Non, elles sont proches les unes des autres, pas besoin de choisir, tu peux aller voir les deux dans la même journée!
      J’ai été assez partagée sur mes impressions, je le raconterai dans le prochain billet.
      Bisous Chinou.

  5. Très jolis croquis vraiment Anne ! Et Santorin, euh ça me rappelle les années 70 ; on arrivait à Santorin le soir sur un gros cargo et on abordait la plage en chaloupe à défaut de pouvoir s’y amarrer le cargo ; c’était sportif ! On dormait sur la plage (bonjour les galets!)et le lendemain on grimpait à la ville nos sacs à dos chargés sur des ânes et là splendeur blanche et bleue de la ville et de la méditerranée . A l’époque il n’y avait pas de parasols sur les plages L’aventure quoi!

    • Ouh! je n’aurais pas pu dormir sur ces galets! Oui, l’arrivée en bateau se fait par Oia ou Fira, dans le centre de la caldeira. L’article arrive demain!
      Bises Françoise!

  6. Oui des plages caillouteuses aux tons variés ! .
    Beaux clichés , merci Anne et bonne journée à toi ,

  7. Merci pour ces magnifiques photos et toutes tes explications !
    J’adore tes dessins, sincèrement …
    Bonne fin de jeudi, en espérant moins de pluie car l’humidité est partout …
    Dehors, tout est détruit …
    Un beau soleil, cet après-midi.
    Bisoux, anne

    • Ici aussi, au marché, les producteurs ralent de n’avoir que des feuilles, et pas de fruits. Les tomates sont minuscules, etc…
      Bisous

  8. …voilà un bel endroit de vacances….un bel éventail de couleurs….un côté sauvage….paisible….!

    bise

    ly

  9. Bon! Le sable noir semble le seul accessible et confontable… Tes photos sont splendides, comme toujours! Bises et bonne journée.

    • Il est très accessible en effet. On peut se garer juste à la limite du sable et marcher 30 mètres, on est dans l’eau!

  10. Il n’y a que la dernière plage que je n’ai pas vu lors de mon séjour à Santorin, merci pour le partage et de me rappeler de beaux souvenirs

  11. Merci pour ce magnifique partage et jolies photos!!
    Bisous et douce soirée

  12. Bonjour Anne, magnifique couleurs, superbe paysages. Bravo pour ce voyage de rêve que tu nous offres par l’intermédiaire de tes photos et de tes dessins. J’adore. Bonne soirée

  13. Rien que pour les photos ( je ne me baigne pas ! ) je choisis Akrotiri avec les rochers rouges, c’est magnifique !
    Belle soirée !
    Cathy

    • Hier, donc!
      Je pense que ça n’a pas trop changé, si ce n’est la foule!

  14. Toujours un plaisir de découvrir tes posts agrémentés de ces cartes postales manuscrites. C’est très frais … comme l’eau en avril ?

  15. j’ai également visité Santorin, il y a quelques années Anne

    j’aime bien ces différentes rouleurs minérales

    belle photographie et de bien jolies dessins

    belle journée

  16. Un petit coup de coeur pour la plage de Sable Rouge et son site archéologique . Les lieux fréquentés depuis des millénaires ont un petit supplément d’âme . L’atmosphère y est juste différente .
    Merci pour tes mots déposés .
    Je découvre ton si bel univers et tes petits dessins sont à croquer .
    A bientôt .
    Belle fin de semaine

  17. Tiens ! il me semblait avoir mis un commentaire… dans les oubliettes !
    Tant pis, je recommence : nous y avons été en Septembre 2001, nous étions même le 11 Septembre à Santorin… je me souviens même que le propriétaire de notre chambre, qui nous avait annoncé la terrible nouvelle et en français nous avait dit : il faut surtout pas réveiller le lion qui dort ! nous avions passé 10 jours dans les Cyclades en passant d’île en île… avec le sac au dos ! il suffit de prendre un avion avec réservation d’une chambre d’hôtel à Athènes… on vient nous chercher à l’Aéroport… et de l’hôtel, prendre le métro pour rejoindre le Pirée…où là on peut embarquer pour l’île que l’on veut, et en Septembre, inutile de réserver des chambres… à la sortie des bateaux, on a automatiquement des propriétaires de chambres qui vous font des propositions de locations ! c’est très facile…à condition d’aimer un peu l’Aventure !
    Bon Week-end
    Gilbert

    • En effet, pas de trace même dans les spams…
      Je crois que tout le monde se souvient d’où il était en ce jour!
      Il est toujours facile d’aller d’île en île. Je voulais me poser pour en profiter, parce que mon fils râle quand on change trop souvent, il a encore besoin de temps passé à jouer. Là, entre la plage et la piscine, il était ravi. Mais ce n’était pas l’aventure, c’est sur!
      Bonne fin de semaine, Gilbert!

  18. “pourquoi tu prends des photos?
    – la seule façon de changer les choses, c’est de les regarder lentement, une fois encore” (Isabelle Huppert – «la caméra de Claire ».. pas encore vu mais j’aime bien cette phrase). Bref: bravo! merci! continue!

    • Salut Laurent,
      Je crois que je regarde plus lentement depuis que j’essaie de dessiner. Mais j’aime bien cette phrase aussi!
      A bientôt.

  19. superbe reportage
    nous avons fêté nous 25 ans de mariage là bas et aussi mykonos
    je reconnais bien tout ce que tu a décrit

  20. Il n’y a rien de tel que les voyages. Ces plages ont toutes leurs attraits et c’est difficile de choisir. Magnifiques photos et j’adore le petit carnet de bord avec les croquis.
    Bon week end
    chatou

  21. Tu me fais rêver avec ton dernier reportage.
    Impossible de choisir la couleur, tout comme toi, je prendrais tout.
    Je comprends qu’il est impossible de ne pas ce beigné malgré la température.

    Bon dimanche, désolé un peu moins de temps ses derniers jours pour les blogs

  22. Bonjour
    En effet, incroyable cette palette de couleur!
    Magnifique en même temps!
    Merci pour la belle balade!
    Bisous

  23. On a droit à plusieur couleur de salbe mais l’eau reste bleue quelles iamge quelle découvert avec ces pierre roche et falaise quelle série de plage splendide.
    Belle soirée

  24. Sans hésitation, je choisirai le sable rouge pour le contraste avec le ciel et la mer, même s’il est moins agréable sous les pieds. Quoique ça peut faire un peeling de la plante! 😉
    Merci pour ces belles photos!

    • Ah, ah! Nous avons voulu rapporter quelques pierres ponces à cet effet, mais on nous a demandé de les ôter de nos valises au moment de passer les contrôles à l’aéroport!

  25. Comment veux-tu que je choisisse…je n’y suis jamais allée et elles sont toutes superbes en tous les cas tes photos et tes dessins nous les montrent quasi désertiques et c’est ainsi que je les préfère, les plages… merci encore une fois pour ton beau reportage. ici on rêve toujours à tout ce que nous pourrions faire…un jour peut-être

  26. Your views are so peaceful and gorgeous. The water looks so inviting. I love the colors and the beautiful rocks. Friendship

  27. Coucou Anne, il y avait longtemps que je n’étais pas venue me tremper ici. J’aime tout et ne me demande pas de choisir. Même tes dessins sont craquants. Bises et à bientôt. Nell

  28. Elles sont toutes superbes mais j’ai une préférence pour le sable rouge, toutes roches en ressortent très belles, le contraste est très intéressant !

  29. Belle balade d’où émane un parfum de vacances! Merci pour le partage! Bonne fin de soirée chal-heureuse!

  30. une destination qui me plairait entre cette couleur ocre et eau claire! superbe série.
    Bonne soirée Ane

  31. Je me souviens très bien de cette plage rouge, un peu difficile d’accès mais tellement belle. Je ne m’y suis pas baignée. J’aime bien ton carnet de voyage et tes dessins

  32. A la belle saison et moi qui ne suis pas très foule , j’adorerais me prélasser sur une de ces criques 😉 bon week-end Anne.

  33. On y était en octobre mais avril ça doit vraiment bien aussi niveau fréquentation, et vers Périssa c’est super tranquille. L’île est absolument magnifique et je crois que ma plage préférée fut Vychlada ( en plus y’avait une partie naturiste ahaha )

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: