Sous le charme des petits villages de Santorin

Sous le charme des petits villages de Santorin

Malgré leur potentiel hautement esthétique, les villes de Santorin ne m’ont pas réellement séduite. En revanche, je suis tombée sous le charme des petits villages de Santorin.

Akrotiri

Le premier village que nous avons visité était Akrotiri, après être allés à Red Beach. Mais il faisait si chaud que nous avons fait un tout petit tour, sans voir grand chose à part des allées blanches et des fenêtres fermées. C’était quelques jours après Pâques, donc il restait des croix fleuries devant les églises.

sous le charme des petits villages de Santorin. sous le charme des petits villages de Santorin.

sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.

sous le charme des petits villages de Santorin. sous le charme des petits villages de Santorin.

A la recherche du monastère.

Nous nous sommes retrouvés un peu par hasard dans ce village en voulant monter au Monastère du Prophète Elie. Situé sur le point le plus haut, à 567 m tout de même, il offre une vue à 360° sur l’île. Par manque de chance il était fermé. Enfin, cela reste un mystère, car les portes étaient fermées, alors que j’avais vérifié les horaires d’ouverture, et que nous avons croisé un groupe de chinois qui en sortait…

sous le charme des petits villages de Santorin. sous le charme des petits villages de Santorin. sous le charme des petits villages de Santorin. sous le charme des petits villages de Santorin.

Nous avons aussi fait une escale dans une église où l’office se terminait. Le moment était bien choisi: la lumière passait à travers les fenêtres et les rayons donnaient une ambiance incroyable.

sous le charme des petits villages de Santorin.

sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.

Sous le charme de Pyrgos

Il y avait une bus de collégiens bruyants sur la place, nous sommes donc partis rapidement vers les hauteurs. Sur le modèle des autres villes, c’est un dédale de ruelles blanches et de toits bleus, avec des chapelles et autres clochers à tous les coins de rue. Mais la grosse différence, c’est qu’ici, des gens vivent! Alors, c’est sûr, la moyenne d’âge des habitants est plutôt élevée. Mais quel plaisir de voir des maisons habitées, des jardins fleuris…Chaque coin de rue est un ravissement, plantes grasses partout, petites mémés en noir qui arrosent leurs fleurs et linge suspendu dans les cours. C’est sans doute cliché, mais c’est ravissant.

sous le charme des petits villages de Santorin.

sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.
SOUS LE CHARME DES PETITS VILLAGES DE SANTORIN SOUS LE CHARME DES PETITS VILLAGES DE SANTORIN SOUS LE CHARME DES PETITS VILLAGES DE SANTORIN

sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.

sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.

Un déjeuner chez Pénélope.

Le temps passant, nous avons commencé à avoir faim. Les restaurants que j’avais repérés n’étaient pas encore ouverts (trop tôt dans la saison) ou encore en travaux… Nous avons donc suivi notre odorat. En passant devant chez Pénélope, on a trouvé que ça sentait drôlement bon. La terrasse était jolie, puis la carte simple, une garantie de fraîcheur, en général. Finalement, nous sommes entrés (le vent a eu raison de notre envie de rester dehors), descendant quelques marches pour accéder à la salle. Cette petite salle (une vingtaine de couverts) est décorée dans un style un peu désuet, avec des outils anciens, de vieilles photos de famille en noir et blanc.

La propriétaire, Pénélope, nous a accueillis avec le sourire. Elle a décroché la guitare poussiéreuse pour que mon fils joue quelques notes. Nous avons choisi nos plats, et Pénélope est partie en cuisine. Nous avons entendu le four marcher pour réchauffer la moussaka, les œufs battus pour faire l’omelette et le crépitement de la poêle pour griller la viande. Pénélope nous faisait le service au fur et à mesure et venait discuter avec nous. C’était simple, copieux et savoureux, loin de tout ce qu’on avait eu jusqu’alors. Bref, c’est une adresse que je vous recommande !

SOUS LE CHARME DES PETITS VILLAGES DE SANTORIN sous le charme des petits villages de Santorin.villages Santorin

Mégalochorio.

Ravis par cet 1er village, nous sommes ensuite allés à Megalochorio. Là aussi, tôt le matin, tout était calme. Seuls quelques habitants discutaient devant chez eux, et un ouvrier recouvrait la façade d’un hôtel de chaux blanche. On nous a fait comprendre que non, on ne nous ouvrirait pas l’église… Ce village, moins pentu que les autres, présente aussi moins de dédales.

En revanche, il possède deux points d’intérêt majeurs : le clocher qui me semble assez remarquable, et des maisons creusées dans la roche. Je ne sais pas si on peut vraiment parler d’habitat troglodytique… Au coin d’une rue, un panneau annonçait cette visite possible librement. Il n’y avait personne, alors nous sommes entrés. Cette ancienne habitation était formée de deux petites salles sur la gauche (sanitaires), puis d’une cave voûtée d’une vingtaine de mètres carrés suivie d’une autre plus petite. Seule la porte et une minuscule ouverture permettaient à la lumière d’entrer. Je n’avais vu aucune information sur ces maisons, c’était donc une agréable surprise. On pouvait laisser un peu d’argent pour l’entretien, ce que nous n’avons pas manqué de faire.

SOUS LE CHARME DES PETITS VILLAGES DE SANTORIN SOUS LE CHARME DES PETITS VILLAGES DE SANTORIN

sous le charme des petits villages de Santorin.
sous le charme des petits villages de Santorin.
SOUS LE CHARME DES PETITS VILLAGES DE SANTORIN

Loin de l’agitation et de la superficialité d’Oia, les villages de Santorin ont conservé un peu de charme. Je pense qu’il faut vraiment sortir de la ville pour tomber sous le charme des petits villages de Santorin.

 

39 Comments

  1. Un point de vue intéressant ! Santorin est une île qui m’attire beaucoup, j’ai en tête effectivement les hordes de touristes, mais c’est intéressant de se dire qu’on peut aussi aller dans des endroits plus authentiques.

    • Oui, les touristes restent à Oia et Fira, dès que tu t’eloignes, il y a moins de monde!

  2. Je pense que, comme toi, j’aurais été tout autant charmée par le petit village de Pyrgos et tous ses petits détails.
    Les clochers sont tout à fait typiques et magnifiques.

    • Oui ces clochers sont tellement jolis, et le nombre de cloches assez impressionnant !

  3. …bonjour Anne..

    sublimes photos…j’adore tout ce blanc..ce bleu…cette architecture….les marches…les décors…l’ambiance générale….coup de coeur pour le mur de cloches….ainsi que les rayons de lumière au toit intérieur de l’église….

    merci

    Bonne journée

    ly

    • Ces rayons de soleil furtifs ont été un joli coup de chance. C’était la fin de l’office, ce qui nous a permis de rentrer dans l’église, je ne suis pas sûre que nous aurions pu hors de ce temps-là !

  4. Santorin, une île qui me fait rêver, je pense que tu as eu raison de sortir des sentiers battus! merci pour ce très beau reportage.
    bonne fin de journée
    danièle

  5. Merci pour ce beau partage et jolies photos!! Vraiment j’adore……..
    Bisous et douce soirée

  6. Eh ben nous aussi, on a eu presque trop chaud lors de notre dénier séjour dans le Var… et je suis d’accord avec toi, quand il fait trop chaud, on a guère l’envie de faire des kilomètres pour aller se balader ! et Santorin, même si nous y avons passé une journée, jusqu’au coucher du soleil… notre chambre était de l’autre côté de l’île… j’ai grand plaisir à revoir l’une des plus belles îles des Cyclades ! nous les avons pas toutes vues !
    Gilbert

    • Je n’ai pas tes qualités de randonneur ! Alors je trouve de bonnes raisons de ne pas marcher (alors qu’après une randonnée, je suis toujours contente…)!
      Il est fréquent de rester sur la côte nord ouest de l’île quand on n’y passe qu’une journée et c’est vrai que c’est dommage. Je ne connais pas les autres Cyclades, mais je compte bien les découvrir un jour!

  7. J’ai visité Santorin en un jour, alors, bien sûr, je ne connais pas tous ces villages blanc et bleu !
    Un magnifique voyage !
    Bonne soirée.

    • Oui, c’est ce qui se passe pour la plupart des visiteurs, une journée pour voir Oia et Fira, et c’est tout!
      Merci Philippe!

  8. Bonsoir Anne , oui de charmantes maisons blanche qui sont décorées avec soin ! .
    Merci pour tes superbes photos et bonne fête du 14 Juillet avec le foot tant attendu , escapade ,

  9. J’ai fait Oia et Mégalochorio. Chacun a son charme mais au final, il y a quand même certaines ressemblances, merci de m’avoir fait découvrir les autres

  10. J’ai visité Santorin mais pas ces petits villages

    un reportage très intéressant, superbe photographie sans oublier les dessins..

    bravo !

  11. magnifique et ce contraste le ciel bleu sans nuages les maisons d’une blancheur immaculée si propres magnifiques photos
    bonne soirée Anne ☺

  12. Bonjour Anne
    Ce qui m’attire dans ton reportage c’est la lumière, ……..On se sent tout de suite en vacances ! Le mariage du bleu et du blanc virginal des façades donnent un charme unique à ces villages. Sans aucun doute, les moments de partage avec Pénélope restés ancrés dans ta mémoire vont t’aider à traverser les journées grises d’hiver .
    A tout bientôt
    Chinou

  13. Bonjour Anne. J’ai visité aussi de ravissants petits villages mais j’ai oublié leur nom. Tes photos sont très jolies et me donnent envie d’y revenir…

  14. Ces petits villages sont charmants. Il est toujours bon de sortir des sentiers battus. On croise à ces occasions des gens très accueillants, j’ai ce souvenir en Crète, dans une petite ville peu touristique, où le midi, on s’était arrêté pour trouver à manger. On avait dégoté un petit resto sans prétention, et le patron ne parlait pas bien anglais, on n’arrivait pas à se comprendre par rapport au menu, et il nous a fait venir dans sa cuisine sentir ses marmites !

    • J’aime bien cette approche! Choisir le plat dans la casserole…
      À La Réunion, on a trouvé un resto qui faisait goûter tous les plats dans de petites doses avant de passer commande, idéal!

  15. bonjour Anne
    de la Grèce nous ne connaissons que la Crête ces îles me donnent envie
    sans doute un jour
    j’adore tes dessins et anotations

  16. Magnifique ! Tes photos me rappellent de bons souvenirs. C’est vrai que lorsque l’on s’éloigne d’Oia, on trouves des perles plus isolées.
    Une île sublime !

  17. Je ne connais pas santorin mais la Grèce continentale. Dans les restaurant ça se passe souvent ainsi : on va directement en cuisine et l’on montre ce qu’on veut manger. Pas de risque de se tromper alors 🙂

    Gros bisous. Bon dimanche !

  18. Bonjour Anima,C’est un poste magnifique tes photos sont magnifiques, je te souhaite un beau dimanche plus agréable en température et je te fais de gros bisous, Il fait enfin agréable !
    Il a enfin plut hier soir et du coup on a perdu facilement 10 degrés !
    Gros bisous

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: