Petra by night

Petra by night

L’arrivée à Petra

Après nos péripéties aériennes, nous avons enfin trouvé une voiture. Nous avons traversé presque toute la Jordanie du Nord au Sud (compter une journée avec des pauses). Sur la route, nous avons croisé une voiture en feu (qui roulait). Nous avons aussi été poursuivis par un automobiliste tenant d’une main son volant et de l’autre un grand couteau brandi hors de l’habitacle. (Non, je n’ai pas de photo, j’espérais avant tout qu’il arrête de nous suivre).

L’accès au site

Note pour les futurs voyageurs : il faut prévoir de l’argent liquide pour payer les entrées, les caisses n’acceptent rien d’autre. Par personne, il faut compter quelque chose comme 12 JOD le soir, 50 JOD la journée et davantage sur les pass pour plusieurs jours… Il n’y a pas de distributeur à proximité, et les hôtels sont vite à sec. Mieux vaut y penser en quittant Aman par exemple. Cela vous évitera de perdre, comme nous, une heure, à retourner à l’hôtel, prendre une voiture, aller dans le village, et trouver une banque…

20H00, la nuit est bien tombée et la foule s’entasse doucement devant les grilles fermées.

20H30, c’est l’ouverture. 2 personnes contrôlent les billets, on entre en file indienne. Heureusement que nous étions arrivés tôt, on évite le sentiment d’immersion dans le« troupeau » en prenant la tête de la file.

Nous n’avons pas encore vu le site de jour, nous avançons donc en suivant les premiers sur le sol irrégulier et sablonneux. Les silhouettes découpées des premiers blocs de grès apparaissent, à peine éclairées par des lanternes en papier posées tout le long du chemin. (oui, il y a du grain sur les photos, c’est peu lumineux, les photographes, prenez un trépied !)

Malgré tout, nous sommes arrivés à Pétra, avons trouvé l’hôtel, posé nos affaires et allés chercher les entrées pour Petra by night.
petranight3
petranight2

Un lieu magique sublimé par les lanternes.

On a beau le savoir, l’avoir vu en photo ou dans les films, l’avoir rêvé, l’émotion est très forte à l’entrée du Siq. La beauté du lieu combinée à l’éclairage vacillant des bougies est saisissante. J’ai la chair de poule. On avance dans un silence quasi religieux. Certains passages sont très sombres, et nécessitent un peu de vigilance  sur le sol irrégulier. D’autres sont plus découpés et laissent entrevoir la clarté de cette nuit de pleine lune.

tresor

Quand on arrive au Trésor, en ayant avancé assez rapidement pour laisser la foule un peu en arrière, c’est magique. Il faut profiter des courts instants de calme. On nous fait ensuite asseoir sur des tapis au sol. On nous apporte un thé vert à la menthe. Puis un chanteur et un joueur de flûte viennent animer le lieu avant qu’un orateur ne narre l’histoire de cet endroit. Les grincheux trouveront sans doute que c’est long, touristique ou cher payé. Les romantiques et les rêveurs vivront plutôt ce moment en pensant aux milliers de caravaniers qui devaient se réunir à ce même endroit après avoir traversé une partie du désert il y a presque 3000 ans !

petranuit

 Nous garderons un souvenir ému de cette découverte de Petra by night.

2 Comments

  1. Lors de mon voyage en Jordanie je ne suis pas allé à Pétra de nuit.
    Prochain voyage là bas, je ne manquerai pas ça, ça doit être magique.
    J’ai été ébloui par ce pays, j’y retournerai un jour ou l’autre 🙂

    • Oh oui, c’était magique, surtout que nous n’avions pas vu la cité de jour encore!
      Vivement que le calme revienne dans cette magnifique région…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

%d bloggers like this: