Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Pas de doute, vous avez aimé les plages, mais vous avez adoré les contrastes blancs et bleus à Oia et Fira. Aujourd’hui, je vous propose de prendre le bateau pour découvrir Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Un point géologique.

Santorin est un ensemble d’îles formant en réalité un volcan effondré. L’île principale est Thira, c’est là que se situent les villes et la majeure partie de la vie. L’île centrale, Nea Kameni est une réserve abritant la partie active du volcan.  Thirassia est une petite île au nord est, et il y a aussi deux petites îles au sud ouest. L’ensemble forme une caldeira remplie d’eau qui existe depuis 1600 av. JC.

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Un tour en bateau.

De nombreux opérateurs proposent un tour de la caldeira en bateau. Le nôtre, le King of Thira, était un navire en bois pouvant accueillir 200 passagers et prenant le départ au port de Fira. Nous sommes partis un jour de grand vent, après une nuit très agitée au cours de laquelle les rafales avaient arraché les voiles d’ombrage de notre logement. Craignant le mal de mer, on nous a rassuré sur la taille du bateau. Les passagers étaient peu nombreux et il était facile de changer de place sur le bateau. Ceux qui avaient choisi de rester à l’avant ont pris quelques giclées d’eau glacée avant de venir s’abriter à l’arrière. Certes, le bateau était stable, mais le vent le faisait tanguer, et les vagues étaient “perceptibles”.

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Sur le volcan a Nea Kameni.

Après une vingtaine de minutes, nous avons fait une première escale à Nea Kameni. C’est une réserve, donc l’entrée est payante pour les adultes (2,50 euros). Cette ile centrale est remontée progressivement au centre de la caldeira depuis 1500 environ.

Des sentiers aménagés permettent de rejoindre le cratère. On marche sur du basalte et des bombes volcaniques. Si ce n’était la mer au fond et les côtes de Thira, on se croirait sur la lune. Et le vent soufflait très fort là aussi. Nous avions peine à entendre la guide parler et raconter l’histoire de l’île. Nous nous tenions comme des pingouins autour d’elle, nous protégeant à tour de rôle des caprices d’Éole.

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.  Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Des stations d’enregistrement sismiques sont présentes en différents points. Le clou de la visite, ce sont les fumerolles visibles en surface dans le cratère. Il suffit de creuser sur quelques centimètres pour sentir la chaleur. Il parait qu’on peut y cuire un œuf, 95 °C à 10 cm de profondeur!

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Quand on redescend vers le bateau après plus d’une heure de marche (oui, c’est assez grand, un peu escarpé), on peut admirer la couleur de l’eau dans la baie.Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Un plongeon en eaux froides puis chaudes.

Le bateau fait ensuite le tour de Nea Kameni pour rejoindre une source chaude qui se mélange à l’eau de mer. J’avais très envie de plonger, mais l’eau était glaciale avec le vent. Il fallait nager un peu plus d’une minute pour rejoindre la source chaude. Et surtout ensuite, il fallait quitter l’eau chaude à 40°C pour retraverser le froid et regagner le navire ! Ce jour-là, 3 passagers seulement se sont baignés, et ils étaient jeunes et musclés !!Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Une pause déjeuner à Thirassia.

Vers 13h, nous avons accosté au port de Thirassia. L’ile est petite et sauvage. Une centaine de personnes seulement y vivent, et toutes travaillent dans les restaurants du port. Comme nous avions très faim, nous avons déjeuné en bas. Puis nous avons monté les escaliers jusqu’au village. Des ânes nous ont suivis, leur allure était bien plus vive que nous n’aurions imaginé. Ils sont entraînés, il faut dire ! Le long du chemin, des cactus énormes se développent allègrement sur fond de roches volcaniques, de ciel bleu et de mer transparente. Le village est plus pauvre mais plus authentique que sur l’île principale. Les chats se prélassent sur les murets, le linge sèche sur les fils devant les maisons. Et il y avait ce magnifique rosier de roses anciennes si parfumées. J’y serais bien restée ! Mais il fallait redescendre pour embarquer !

Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
 Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
Santorin côté caldeira un jour de grand vent.Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Bref débarquement à Oia.

Nous avons embarqué direction Oia où certains débarquaient pour aller voir le coucher de soleil pendant que nous rentrions par la mer. A l’arrivée au port, un vieux monsieur faisait des gestes pour aider le capitaine. J’ai appris ensuite qu’il avait été l’un des 1ers à proposer aux touristes le tour de la caldeira, autant dire qu’il connaît bien la manœuvre !

Nous sommes rentrés en admirant les couches de laves, cendres et scories le long des magnifiques falaises et surmontées de ces toutes petites maisons blanches vues dans les villages. Le vent soufflait toujours autant, et nous étions bien fatigués. Tout le monde était assis sagement à l’abri à l’arrière du bateau, se laissant bercer par le tangage.

En rentrant, nous avons découvert de jolis coups de soleils sur nos pieds. Nous n’avions rien sentis à cause du vent, et le reste du corps était protégé (vent + froid + eau) !

Santorin côté caldeira un jour de grand vent. Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
Santorin côté caldeira un jour de grand vent.
Santorin côté caldeira un jour de grand vent.

C’était vraiment très beau, certes touristique, mais, là encore, hors saison, ce n’était pas gênant. Le volcan est toujours actif, il a détruit une partie d’Oia en 1956. Il y a donc toujours un peu d’excitation à palper l’activité terrestre ainsi !

 

 

52 Comments

  1. Une autre façon plaisante de découvrir santorin.
    Je te souhaite un bonne journée et je t embrasse bien fort.
    Lavandine

  2. on m’avait parlé de Santorin, tes photos rendent plus sensibles la beauté de ces lieux : on pense à un paradis perdu ?

  3. Anne, Veinarde, tu es donc allée t’immerger dans ce lieu magique dont rêvent tous les peintres, les randonneurs, les baigneurs, les amateurs de volcanologie etc….

    • Les randonneurs doivent en avoir vite fait le tour, quand même! En revanche, pour la baignade, les photos, et le volcan, oui, c’est un régal!

  4. Oui une superbe région sauvage et beaux clichés ! .
    Bonne semaine Anne ,

  5. Impressionnant ce point de rencontre des quatre éléments.T’aurais du plonger, l’ouzo ça se mérite 😉 .. mais je fais le malin derrière mon écran..
    Merci pour ce partage !

    • Comment sais-tu que c’est le seul jour où j’ai bu de l’Ouzo? 😉

  6. Et tu n’avais pas pensé à prendre ton oeuf pour faire l’expérience de sa cuisson lol!!!
    Santorin a quelque chose de magique et vous avez bien fait d’aller visiter les petites îles que la majorité des touristes n’ont pas le temps ou le courage d’aller visiter. Comme tu le dis si justement, c’est se croire un peu sur la lune.
    Merci pour ce beau partage.
    Bisous

    • Mais non, je n’ai pas pensé à l’oeuf, si j’avais su!!!
      Cette partie reste touristique, mais nous étions à la bonne saison!

  7. ….bonjour Anne..

    voilà une randonnée peu banale….excitante….demandant beaucoup d’énergie….

    de beaux paysages marins…et j’aime les petites maisons blanches près de la mer et sur la montagne.

    bise

    ly

    • La balade n’est pas difficile, il fallait surtout se protéger du vent!

    • L’endroit demeure photogénique, mais les teintes ne sont pas celles des villes de l’île.

  8. Superbe reportage et jolies photos!!
    Bisous et douce soirée

  9. C’est très dépaysant et si beau, surtout les photos avec l’eau! Merci de partager ainsi tes voyages avec nous. Bises et bon été!

  10. Did I mention to you, Anne, that for my 75th birthday in 2020 I want to take a small-boat tour of the Greek islands. Your sailboat of 200 passengers sounds perfect for what we want, off-season. I would love to know more about the company you used, if you don’t mind. Would you be willing to email me about it at ginnie.hart@xs4all.nl. That would be so helpful.

  11. un article qui me plaît énormément j’adore l’histoire des volcans, bien que je n’ai vu que ceux d’Auvergne mais mon rêve est d’en voir un en éruption mais là ce n’est qu’un rêve, quand a Santorin vue beaucoup de documentaire et autre reportage sur les dégâts au fil du temps avec ce volcan et tes photos me plaisent énormément
    bises amicales
    lyly

    • Les volcans d’Auvergne sont magnifiques eux aussi, et un peu plus verts!

  12. Thank you for taking me on this beautiful tour with you. The hot/cold water is interesting. I like the white buildings with their curves. Each of your images is full of interest and beauty. Friendship

    • Thanks Ruthie! Well, I didn’t try the hot water, I was too afraid of getting cold and not being able to come back!

  13. la beauté des îles volcaniques..

    de très belles photos et des informations intéressantes

    bonne journée Anne

  14. Tes voyages sont toujours fantastiques, joliment commentés et illustrer digne d’un guide touristique.
    J’aime en autre tes illustrations la main qui est une plus-value à mes yeux pour ton blog.
    Et je suis sincère, que du bonheur.

  15. Le secteur est très sympa et le fait de voir le secteur du volcan doit être très intéressant ! Si j’y vais un jour il faudra que je teste de faire cuire un œuf !

    • Mais oui, si j’avais sur, j’aurais pris de quoi faire l’expérience!

  16. Coucou Anne,
    C’est vraiment très pittoresque et beau. Surtout quand il n’y a pas trop de touristes.
    Bonne fin de soirée.

  17. This is a joy to see this volcanic island. To see the sailboats is a joy. We are planning to go on an island trip with s small boat. Fabulous pictures, Anne.

  18. Amazing images from this visit! I’m especially impressed by the houses perched on the edge of the cliff. It looks like a superb place to explore/

  19. En oct 2016 on a fait aussi un tour de bateau sur la Caldeira. Très beau souvenir ! ( et nous n’avions pas eu de vent pour notre part ^^ )

  20. merci d’être passé par chez moi…je découvre des paysages qui m’étaient inconnus…merci du partage amicalement…have a nice evening

  21. Fantastique endroit que j’ai eu la chance de visiter ! tes explications et documents sont toujours aussi intéressantes et instructives, Bravo !
    Bon WE

  22. J’ai lu plusieurs articles disant que si ce sîte est unique et merveilleux il devient invivable car il y a trop de monde ce qui génère des problèmes de gestion des populations compliqués.Si j’y vais cela sera l’hiver…
    Bon week end.

    • Oui, c’est problématique. Et nous n’y étions qu’en avril. Décembre semble être une bonne idée, en plus, il parait que c’est plus vert!

  23. J’aime beaucoup les paysages volcaniques, je crois que cette île me plairait. Par contre tu parles du vent froid à plusieurs reprises, ce n’est pas gênant pour les visites ? Quelle température fait-il au printemps ?

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: