Le festival de Rue de Ramonville, édition 2015

Le festival de Rue de Ramonville, édition 2015

Comme chaque année, le festival de Rues de Ramonville a eu lieu mi-septembre (les 12 et 13). Mon fils ayant décidé qu’il ne faisait plus la sieste, nous avions tout l’après midi pour profiter du festival. J’avais donc repéré les spectacles accessibles à un enfant de 6 ans.

Les spectacles du samedi.

Nous avons commencé par La corde et on, un très beau spectacle au cours duquel un accordéoniste accompagnait avec poésie un acrobate suspendu à une corde. C’était à la fois drôle et tendre, vraiment réussi. Ensuite, nous avons suivi Les Tapas, deux comédiens qui racontent l’histoire d’un couple qui s’est lancé dans le spectacle avec aussi peu de talent que de budget. Ils font contre mauvaise fortune bon cœur. Ratent le plus souvent leur numéro, et parfois les réussissent par hasard. C’est burlesque, touchant. Mon fils a beaucoup ri tout au long de la représentation. Le summum a été quand ils ont récupéré tout ce qui trainait par terre pour mettre dans la machine à confettis (lesquels confettis

avaient pris l’eau juste avant, ça vous donne une idée de leurs mésaventures) avant de déclencher la machine !!!
Nous avons déambulé dans les rues, écoutant ceux qui déclamaient des textes (mais dont le contenu n’était pas toujours adapté aux jeunes oreilles…), et admirant au passage les jolis décors mis en place par un pépiniériste et les spectacles de l’école de cirque, le Lido. Quelques notes de musique avec la fanfare ont contribué à égayer la place Jean Jaurès pendant que nous dégustions une crêpe et une barbe à papa.

festival-rue-ramonville16
festival-rue-ramonville15
festival-rue-ramonville17

festival-rue-ramonville6

festival-rue-ramonville2
festival-rue-ramonville3

festival-rue-ramonville4
festival-rue-ramonville5

festival-rue-ramonville20 festival-rue-ramonville21 festival-rue-ramonville22

Le funambule, Pierre Déaux.

Pour terminer l’après midi, nous avons assisté au spectacle de Pierre Déaux. L’air de rien, un homme s’est avancé dans l’espace délimité pour la scène, mangeant des churros et venant étancher sa soif dans la bouteille d’eau d’un spectateur. Toujours l’air de rien, le dos voûté et l’air perdu, il s’est assis sur une chaîne sous le grand câble. Puis il a ôté ses chaussures, levant le dernier doute chez ceux qui se demandaient s’il était l’artiste. Il a grimpé avec une maladresse feinte, puis tout le monde a retenu son souffle quand ce funambule a commencé la traversée. Alternant fausse maladresse, nonchalance et humour, il a traversé le fil, multipliant

les acrobaties et contorsions. Jusqu’à ce que son pantalon se décroche (à dessein), lui procurant l’occasion de nous montrer comment faire remonter un pantalon sans les mains et en équilibre à 7 ou 8 m de haut. Une fois redescendu, il a gambadé et sauté partout, avec la même malice dans le regard que lorsqu’il était assis sur son fil. Un magnifique travail d’artiste facétieux et décalé.

Mes photos ne rendent pas hommage à son travail, je n’avais plus de batterie (la nulle), j’ai fini au téléphone…

festival-rue-ramonville8

festival-rue-ramonville9

festival-rue-ramonville10
festival-rue-ramonville12
festival-rue-ramonville13
festival-rue-ramonville14

Un dimanche décevant pour nous.

La menace de la pluie et la fatigue ont eu raison de nous. Nous sommes revenus le lendemain… avec moins de chance. Un spectacle de danse contemporaine totalement inaccessible qui ne nous a pas touchés. Puis un gars dans un ballon qui a surtout du provoquer des cauchemars chez les petits qui s’étaient trop approchés… Ces 2 spectacles se déroulaient au ras du sol.

Eh ! les gars, il faudrait penser que sans scène, quand les spectateurs sont assis par terre aussi, on ne voit rien au delà du 1er rang !!! Bref, seul « Sébastien », un jongleur de rue a su nous amuser. Il y avait surement de beaux spectacles aussi (j’aurais voulu voir Traveling Palace de la Famille Goldini), mais nous sommes passés à côté. On retiendra la super programmation du samedi !

festival-rue-ramonville23 festival-rue-ramonville24

festival-rue-ramonville19

22 Comments

  1. Great series of action shots showing the fun and excitement of the festival!! Sorry to hear about Sunday.

  2. J’aime bien cette façon que tu as de nosu faire vivre tes expériences, c’est très savoureux. Merci Anne

  3. Dommage pour le dimanche !
    Par contre, de belles photos pour nous présenter ce festival .
    Merci pour le partage Anne
    Christine

  4. Bravo pour la sincérité de tes commentaires. Je ne dirai rien sur tes photos car, comme d’hab, tu sais capter les “instants” pour nous les faire vivre. A bientôt. Chinou

  5. Je ne connais pas du tout ce festival !
    J’aime bien la photo avec les cageots et les plantes : une bonne idée!
    Bonne semaine.

  6. Un beau festival de la rue qui met de l’ambiance !! Merci au fiston qui a décidé de ne pas faire la sieste pour que tu puisses nous montrer les sportifs et artistes !! Belle semaine

  7. Ton reportage et textes, retracent bien l’ambiance, l’acrobate “humoristique” j’aurai aimé voir cela!
    bonne semaine, @ bientôt Haude

  8. Supers image de ce festival de rue c’est toujours étonnant de voir ces artistes et funambules en action bravo.
    amitié

  9. Ceci est une merveilleuse présentation sur le Le Festival de rue de Ramonville Annima …
    il ya tellement de nombreux artistes différents pleins de joie!
    amitiés….peter:)

  10. j’adore ce genre de festival, dès qu’il y en a un dans ma région je m’y précipite. Merci de ton passage sur mon blog

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

%d bloggers like this: