Surprises sur les marchés de Croatie

Surprises sur les marchés de Croatie

Vous avez l’habitude si vous me suivez ici, je ne rate pas l’occasion d’aller au marché quand je suis en voyage (ici Madrid, Rio ou la Réunion). On y découvre toujours un peu mieux l’esprit du pays, il me semble. En Croatie, les marchés ne manquent pas, ceux pour les touristes et ceux pour les habitants. Voilà les quelques Surprises sur les marchés de Croatie sur lesquels nous sommes allés.

Un marché traditionnel à Šibenik

Notre visite de Šibenik nous avait un peu laissés sur notre faim. Le temps maussade, l’heure matinale et le peu d’activité avaient conféré à cette ville un air bien triste. Nous avions stationné notre automobile sur un parking derrière la gare routière. Notant une activité particulière en arrière, nous avons suspecté la présence d’un marché. Ainsi, nous nous sommes aventurés dans cette zone. Et grand bien nous a pris. C’était un marché typique, sans touriste, avec des tas de croates faisant leurs courses.

Ma 1ere surprise a été l’âge des vendeuses. Souvent des dames âgées avec un fichu sur la tête. Telles que les grands-mères dans ma campagne quand j’étais enfant. Les mêmes couleurs de vêtements, les mêmes visages ridés mais souriants encadrés de cheveux blancs. Un retour 40 ans en arrière. Chaque échoppe présentait peu de marchandise, mais de belle qualité. Ici des fraises et des asperges. Ici, seulement des œufs. Là, une petite boucherie, et là quelques morceaux de fromage. On est loin d’une production industrielle ! Nous avons naturellement fait nos achats ici et nous nous sommes régalés.

Dois-je vous parler de ces figues absolument délicieuses ?

A Split, le marché aux fleurs et aux primeurs

Si à Split, certains vendeurs sont bien plus jeunes, la structure du marché est assez semblable à celle de Šibenik. Des tables en béton accueillent les échoppes de petite taille. Et là aussi, de vieilles femmes vendent les produits. J’ai d’abord pensé qu’il ne devait pas y avoir de système de retraite ici (ce qui est possible, je ne sais pas), puis j’ai imaginé que ces personnes avaient fait ça toute leur vie. Leur lien social passe aussi par cette activité, et elles auraient sans doute du mal à s’imaginer rester à la maison.

A Split, le nombre d’échoppes est plus important. Certaines fraises venaient d’Italie et non de Croatie… Comme à Šibenik, plusieurs fleuristes présentaient des compositions plus belles les unes que les autres. Les Croates seraient-ils attachés à offrir de beaux bouquets de fleurs ?

A Split, le marché aux poissons

De l’autre côté du Palais Dioclétien, un marché aux poissons se tient tous les matins. Il a des petits airs de criée, où chaque pêcheur vend le fruit de sa collecte nocturne. Et on peut dire qu’on trouve beaucoup de poisson par ici. Quelle diversité ! Cette activité semble plus masculine. Que ce soit dans la halle ou sous l’abri extérieur, les hommes vendent davantage ici que du côté primeur !

Comme vous le voyez, j’ai eu quelques Surprises sur les marchés de Croatie. De belles couleurs et saveurs, des vendeuses âgées, mais souriantes. Bien sûr, il y a aussi des marchés à touristes qui vendent dans chaque ville des produits fabriqués en Chine. Vous comprendrez qu’ils n’ont pas trop attiré mon attention !

42 Comments

  1. il reste encore des îlots épargnés par le tourisme de « masse » merci pour ce tour de marché qui m’a rappelé ceux de mon enfance

  2. J’allais écrire que ce marché avait su garder toute son authenticité jusqu’au moment où je vois une cliente avec un sac Lidl beuuuuuuurk.

  3. Je préfère aussi ces marchés authentiques à ceux pour touristes, car ce sont ceux où on découvre les habitudes alimentaires d’une région ou d’un pays et bien d’autres choses encore…Merci pour ce partage

  4. Je ne me souviens d’aucun marché. Je suppose qu’on n’y est pas allé. En voyage organisé, on ne fait pas ce qu’on veut.

    • C’est le probleme en voyage organisé, en effet, en plus de la latence du groupe, l’absence de liberté sur les visites!

  5. Tf1 a diifusé il y a quelques jours un magnifique reportage sur le marché de Split.Très coloré,très animé et très achalandé avec des produits frais et de production locale.Ahhh ce collier de figues sèches qui me fait envie.En corse aussi après avoir fait sécher les figues au soleil, elles étaient lavées pour éléminer les dépôts d’insectes et ensuite passées rapidement au four Chaud.Un délice .On pouvait les conserver ensuite sans problèmes.Les marchés de la Slovénie toute proche ressemblent à ceux que tu nous présentes.Merci de ce beau partage.

  6. Ils sont plein de vie, de diversité, de couleurs ces petits étals qui regorgent de produits… Le marché aux fleurs est séduisant en effet il me fait penser à ces tableaux anciens de petites marchandes de fleurs…
    Merci pour le voyage!

  7. je préfère également les marchés authentiques…Anne

    mais n’oublions pas qu’on vit dans un monde globalisé

    merci pour ce partage intéressant

    bonne fin de semaine

  8. Plein de belles photos de la vie des marchés . En Bretagne il y a aussi à côté des étals des vendeurs et bateleurs des personnes âgées avec deux choux et trois carottes ou juste des pommes ( de leur petit jardin) qui essayent ainsi d’avoir un peu d’argent .Je les vois à St Renan par ex .

    • Sur mon marché, il restait un couple ainsi, mais l’hiver dernier a été difficile pour eux, et ils ne viennent plus !

  9. Merci Anne pour ce joli partage des marchés croates. Ce sont ceux qui m’intéressent le plus car vraiment tenus par des gens du pays et en petite quantité de produits. J’aime beaucoup les couleurs du marché et bien entendu celles de tes photos qui nous les montrent tels qu’ils sont.
    Bon week-end et à bientôt.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :