Encore un grand moment à la Halle de la Machine

Ce week-end avait lieu un week-end spécial à la Halle de la Machine. Il y a quelques semaines, j’étais allée rencontrée Long Ma, souvenez-vous. Et bien, ce week-end, elle se mettait en mouvement dans une épopée comme seule la Halle de la Machine sait nous offrir. C’était Encore un grand moment à la Halle de la Machine

Deux jours de spectacle à la Halle de la Machine

Pendant 2 jours, la Halle de la machine a mis en scène un spectacle gigantesque et gratuit. Après le Gardien du temple en 2018, quand Astérion et Ariane étaient arrivés à Toulouse, nous n’avions pas eu de nouvelle épopée. J’était toutefois retournée à la Halle pour monter sur le dos du Minotaure. Avec 3 actes le samedi et 3 le dimanche, la Halle a renoué avec ces grands moments.

L’histoire de Long Ma et Asterion face à Ariane

Le samedi, Long Ma, la dragonne, s’est réveillée, et une lutte s’est déclenchée contre Ariane l’araignée. Poursuite, combats, pièges de neige et d’eau, les grands moyens ne manquaient pas. Dimanche, la poursuite a continué, avec encore plus de feu et de flammes. Le ciel s’est ouvert, dotant Long Ma d’ailes. Puis les pièges se sont refermés sur l’araignée, et avec l’aide d’Asterion, Long Ma a gagné. Elle a ainsi cautérisé l’ouverture du ciel grâce à sa flamme la plus forte. Elle a alors reçu le temple, déposé sur son dos (et qui servira à transporter les voyageurs ensuite). Je n’ai vu qu’une partie de tout cela, en plein jour. Le spectacle nocturne semblait vraiment incroyable.

La foule à la Halle de la Machine

20000 personnes étaient attendues chaque jour. J’ignore combien sont venues, mais je peux vous dire que la foule était dense. Il valait mieux venir en train ou en bus, les parkings étaient saturés et les barrières manquaient pour accrocher tous les vélos. Je n’ai assisté qu’à une seule des représentations, ne pouvant pas y passer mon week-end. Mais quel moment incroyable ! Ces géants d’acier et de bois sont pleins d’expressions quand ils se meuvent, sous la commande des machinistes perchés sur leur dos, et dirigés au sol par une sorte de chef d’orchestre guidant l’harmonie de l’ensemble.

De vrais musiciens jouaient aussi, ce qui fait partie du spectacle total et vivant tel que l’imagine François Delarozière. Encore un grand moment à la Halle de la Machine.Un temps suspendu où la poésie l’emporte, où les enfants et les adultes rêvent ensemble devant les aventures des héros.

25 Comments

  1. Sûr que ce genre de spectacle attire la foule, qui demeure quand même insolite et peu commun
    Bon mardi

    • Voir ces géants en mouvement a quelque chose de magique, car il y a une multitude de détails dans les cils, les côtes, etc… on les croirait vivants!

  2. Je comprends qu’il y ait du monde, moi-même j’adore ! Quel spectacle impressionnant pour les grands et les petits ! Merci pour ce joli partage

  3. Ce n’est vraiment pas une attraction qui m’attire même si je reconnais tout le travail qu’il y a en amont. J’ai lu que dans le jardin japonais de Toulouse les cerisiers sont en fleurs et voilà cette explosion du printemps me pousserait davantage à me déplacer. Bonne soirée Anne, et merci pour ton passage chez oi.

    • C’est déjà trop tard pour les cerisiers, ils étaient presque passés la semaine dernière, et avec la pluie et le vent, il ne restera vite plus rien. Cette saison a été bien trop courte!

  4. Je suis admirative du travail accompli et cela doit être vraiment impressionnant de voir ces êtres imaginaires se mouvoir devant nous…mais je fuis les foules de plus en plus ! Alors merci pour ton partage

    • Là, c’est difficile de faire autrement, en effet, mais je comprends tout à fait!

  5. Tes photos sont vraiment instructives, tu as su te placer aux bons endroits pour nous montrer tout ça, merci!
    Impressionnant!

    • Particulièrement sur de tels moments, Long Ma va bientôt repartir en Chine et elle n’était pas sortie de la Halle encore!

  6. Que voilà un beau défilé avec ces bêtes étranges qui plairaient bien à nos jeunes !
    Gilbert

  7. Très belle initiative, je n’avais vu que les machines entreposées à Nantes, je ne savais pas qu’il y avait des spectacles, hormis monter sur le dos d’une machine. 😀

    • Les spectacles sont rares. Ici, ils avaient défilé lors de l’inauguration. 3 jours de spectacle intenses dans les rues de la ville avant de regagner la Halle un peu en périphérie. Là, c’est juste parce que Long Ma a été réparée (à Nantes justement) et qu’elle attend ici de repartir pour la Chine. Ces fêtes demeurent rares (et coûteuses sans doute, puisque c’est gratuit pour le public).

    • Le coût d’un voyage en bateau pour ces engins doit en freiner plus d’un!

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :