Une semaine dans un lycée américain

Une semaine dans un lycée américain

 

Comme je l’ai dit dans un précédent article, j’ai eu la chance de participer à un échange scolaire avec un lycée du Minnesota. Plusieurs personnes rencontrées nous ont demandé si nos élèves n’étaient pas déçus d’échanger avec Minneapolis. Quelle drôle d’idée, ils étaient enchantés d’aller aux USA ! Et plutôt amusés de vivre une expérience dans le froid de février. J’ai donc pu voir de l’intérieur si c’était comme dans les séries ou pas. Alors, avant tout, je dois préciser que nous étions dans un lycée privé, dont les frais annuels assurent un tri non négligeable de la population qui y accède. Et que des cours à 10 ou 12 élèves seront toujours plus faciles à mettre en oeuvre que des cours à 35.

 

americanschool15

C’est comme dans les séries

L’ambiance.

Le lycée est un endroit chaleureux, les sols sont couverts de moquette. Il y a des fauteuils confortables dans le hall et une salle d’exposition. Tous les murs sont ornés d’œuvres d’art. Dans les couloirs, des enfilades de casiers permettent à chacun de ranger ses affaires, en particulier son manteau et ses livres. Comme il fait froid, on reste à l’intérieur toute la journée… Au collège, les « petits » ont même un espace pour travailler, une grande salle près de leurs casiers. Vous en verrez étudier à toute heure de la journée, dès qu’ils n’ont pas cours.
Les élèves et les profs se saluent toujours chaleureusement quand ils se croisent, ils se connaissent bien.

Les équipements.

Au centre du lycée, la bibliothèque occupe 2 étages. Elle est ouverte de tous cotés, et des présentoirs sur les coursives externes offrent les derniers magazines à la lecture.
Accolé au bâtiment, un grand gymnase en parquet accueille les élèves pour les assemblées plusieurs fois par semaine. Ce lycée possède aussi une patinoire, où se font les entraînements de hockey. Et une salle de concert est en construction pour la rentrée prochaine. (Ce n’est pas un lycée public, ils ont fait appel à des dons privés…).

Les activités.

Dans certains couloirs, la musique des orchestres ou des chorales nous transporte dans les allées du conservatoire. Le niveau est très bon. Il en est de même dans les salles d’art, peinture, photo ou poterie.
Un fort sentiment de cohésion est entretenu par des « assemblies ». Chaque lundi, le proviseur rassemble tous les élèves dans le gymnase et fait un discours. Il donne les indications pour la semaine, responsabilise chacun… Une fois par semaine, 4 Seniors, chacun leur tour, font un discours devant tous les élèves et font un point sur leur vie et leur scolarité. En public. Devant 400 élèves. Je serais morte de trouille si j’avais du faire ça.
Chaque semaine, des activités sportives permettent de se rencontrer encore. Des semaines d’intégration créent du lien autour d’activité cuisine ou danse.
Il y a des soirées, j’ai assisté au Bal de la Saint Valentin. Filles en robe de soirée, garçons en costume et cravate ou nœud papillon, chaperonnés par les profs et le proviseur !!

Pour faire une balade dans les couloirs, cliquez sur les flèches sur les images suivantes:

americanschool10
americanschool2
americanschool20
americanschool22

Une image de la réception pour la Saint Valentin:

americanschool26

Ce n’est pas comme dans les séries

Les repas.

Contrairement aux séries, où l’on voit les élèves manger plutôt mal un burger de temps en temps à la cafét’, là, il y a une vraie cantine dans laquelle on mange particulièrement bien et équilibré une soupe, une salade, un plat chaud et des fruits. On n’y traine pas pendant des heures, le repas dure 30 minutes (il faut espérer que la queue ne soit pas trop longue aux plats chauds).

Les cours.

Pas de salle de classe avec une série de tables à mini-accoudoir, mais de vraies tables, parfois rondes, propices au travail et à l’échange.
On a en tête l’idée que les américains ont peu d’heures de cours. C’est vrai, ils ont 4 périodes d’1h15 par jour. Mais chacune a nécessité une heure de préparation à la maison. On vient donc en classe faire des exercices, revoir un point non compris, poser des questions, ou discuter sur les livres qu’on a lu (les profs de lettres donnent de très longues listes avant les vacances d’été pour anticiper le travail de l’année…-pensée émue aux profs de lettres français qui ont du mal à faire lire 3 livres dans l’année aux 1ères…). Sans préparation en amont, il est impossible de suivre. Quand bien même les élèves finissent tôt (fin des cours à 15h), ils ont beaucoup de travail personnel à fournir après.

Les activités.

Et surtout, rares sont ceux qui rentrent à la maison dès la fin des cours. Tous participent à de nombreuses activités musicales, sportives… La fille cadette de la famille qui m’a accueillie commençait tous les matins à 7h30 par la chorale, allait en cours, et continuait le soir par la danse et autres activités, finissant chaque soir vers 18h (voire 20h le soir du ciné club). Tous les jours. Quel rythme ! Et même le samedi matin, elle est venue passer des tests…

 

Pour continuer la visite du lycée, cliquez sur les flèches:

 

La pédagogie et l’organisation

Un prof, un bureau.

Chaque professeur a un bureau, grand et confortable, avec son propre ordinateur portable (à écran tactile, les élèves aussi d’ailleurs) jouxtant sa salle. Il y reste de 7h30 à 15h30 tous les jours, les élèves peuvent donc venir s’ils en ont besoin. Et lui, peut travailler sereinement, sans avoir à courir en salle des profs pour être le 1er à la photocopieuse ou espérer accéder à l’un des 3 bureaux qu’il doit partager avec les 149 autres collègues (ça sent le vécu ? oui).

L’accueil.

Tous les matins, avant la 1ère période de cours, il accueille un groupe d’élèves dont il est professeur principal, et débriefe la journée à venir ou les soucis éventuels. Rien de tel pour connaître les élèves…
Après la 1ère période de cours, la X-period laisse le temps aux Assembly, activités sportives ou autres, puis la 2ème période de cours débute. Viennent ensuite les 30 minutes de pause repas, suivies des 2 périodes de cours de l’après midi.

Le statut.

Les profs ont un contrat d’un an, sans sécurité de l’emploi. Je ne sais pas ce qu’il est des salaires, je poserai la question. Les cours auxquels j’ai assisté ont été de vraies leçons de pédagogie. L’élève « acteur de son apprentissage » prend tout son sens ici. Je sais bien que c’est plus facile à 10 motivés qu’à 35 se demandant pourquoi ils sont là, mais les initiatives et les méthodes sont remarquables (chapeau bas à Ned pour la séance sur l’expression génétique). Pour les copies, c’est comme chez nous, on n’a pas encore trouvé mieux… le travail ne s’arrête pas vraiment à 15h30 non plus !

 

americanschool18
americanschool27

Au final, mon impression a surtout été que le lycée américain est un endroit où l’ont vit. C’est un lieu où l’on apprend à vivre avec les autres, à communiquer, à échanger, à se construire.

On y éduque des personnes, des individus. Ce n’est pas simplement le lieu où le maître transmet son savoir universitaire à un groupe. Et je ne pensais pas être aussi enthousiaste face à ce système !

americanschool14

Enregistrer

Enregistrer

39 Comments

  1. Très intéressant comme reportage et c’est effectivement parfois assez éloigné des clichés qu’on a du système scolaire américain.
    Ca à l’air séduisant comme ça, mais je pense que tous les élèves ne sont pas sur un pied d’égalité pour tout ce qui est du travail personnel à fournir en amont d’une heure de cours…ce qui ne pevent pas être aidés à la maison vont décrocher petit à petit et des inégalités vont se créer, non?
    Enfin, aucun système n’est parfait j’imagine…

    • C’est un lycée privé très cher. Les chances au départ ne sont clairement pas les mêmes!

  2. Merci pour ce partage très intéressant, et comme quoi il ne faut pas se fier à ce que l’on voit dans les séries, mais ça, je le savais 😉
    Bonne journée

    • Il y a quand même du vrai! On ne s’est pas sentis complètement dépaysés…

  3. C’est dingue ! Ca fait vraiment rêver pour le coup. Tes élèves ont dû trouver le contraste un peu dur en rentrant.

    • Je compte en parler avec eux après les vacances. Il n’y a quand même pas autant de “fond”, donc ça semblait les perturber un peu.

  4. Punaise, des classes avec un si faible effectif, cela fait rêver!!!!!

    Merci pour ton reportage très intéressant.

    Maintenant, il faudrait effectivement connaître la situation d’un lycée public.

  5. Effectivement ça fait rêver ! Je suis déjà consciente de la chance que mes enfants ont eue de faire toute leur scolarité dans le privé … mais un privé au coût plus que raisonnable ! Mais alors là c’est le summum !
    Excellent week-end, bisous !
    Cathy

  6. Bonjour Anne,

    Un reportage fort intéressant! On y découvre un lieu chaleureux et meublé avec goût, dommage qu’une infime partie de la population puisse s’offrir les frais scolaires. Tes photos complémentent à merveille ton texte.

    PS : merci de ta visite sur mon blog, je découvre le tien avec plaisir! 😀

  7. Wahh ça a dû être une super expérience pour toi !! En tous cas merci de la partager avec nous, d’une manière si bien détaillé !! J’ai était dans un lycée américain vers Chicago grâce à un échange scolaire. C’était un lycée public et c’était plus comme on vois dans les séries, tables avec tablettes, beaucoup par classe, cafétéria avec burgers… Mais il y avait aussi tout plein d’activitées (cuisine, gym, foot, théâtre, piscine …) c’était immense !!!!!

  8. Ton article est vraiment très intéressant et enrichissant.
    Tu as relevé des points dont j’ignorais même l’existence comme de devoir préparer ses cours avant de s’y présenter. C’est un peu le système inverse du mien en tout cas (Belgique) où l’on apprend la théorie en cours et où les exercices se font majoritairement à la maison.

    Je pense que leur système est plus agréable pour les jeunes puisqu’ils peuvent s’apanouir dans des branches telles que musicales, artistiques et sportives au sein de leur établissement scolaire.

    • Oui, c’est l’inverse en France aussi. C’est assez pertinent, de profiter du cours pour poser des questions, mettre en pratique des points complexes, finalement. Et surtout, oui, on cherche à construire des individus créatifs et épanouis, ce qui me semble être un bel objectif!

  9. C’est certainement une expérience très intéressante voire enrichissante. Il y a certainement des choses à retirer de là et peut-être à appliquer chez nous.
    De toute façon, je trouve que l’enseignement est à revoir depuis la base jusqu’à la fin!
    Merci pour ce partage.

  10. Un billet très intéressant et très complet. De belles photos très parlantes. Il s’agit toutefois d’un établissement privé qui ne peut bénéficier (comme tout le reste aux States) qui ne peut bénéficier qu’à l’élite sociale… Avec des dollars, ce n’est pas difficile de faire beaucoup mieux qu’ailleurs où l’enseignement est gratuit. Merci pour le partage

  11. Un article vraiment intéressant qui me permet de découvrir la vie des étudiants américains !
    Merci d’être passée commenter mon billet !
    A bientôt et très bonne journée !

  12. Une découverte , merci de ce partage très sympa …et ces photos qui parlent si je peux dire…

  13. Magnifique reportage, ou l’on comprend qu’une autre école est possible.. mais pour qui ???

  14. c’est très intéressant de te lire – ma fille avait été une semaine il y a dix ans et était revenue enchantée. Elle vivait dans une famille assez aisée et très chaleureuse. Par contre, je ne sais pas si l’école était privée ou publique (à l’époque, elle était en 1ère)
    Merci beaucoup

  15. très interessant de voir la “vraie ” vie ! au passage, la citation sur la page d’accueil de ton blog est d’une justesse! j’adore!
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  16. C’est un cas un peu à part surtout si c’est un établissement privé… Je dois reconnaitre que le coup de la patinoire est juste exceptionnel. En France on pleure pour ouvrir une patinoire (ou autre installation sportive) et ici elle est dans le lycée …

    • J’ai du oublier de dire qu’ils construisent une salle de spectacle pour laquelle ils ont fait une levée de fonds (fundraising) de 10 millions de dollars 😉

  17. Bonjour Anne!
    C’est un plaisir que tu m’as visité aujourd’hui pour que je puisse suivre votre lien vers cette merveilleuse présentation.
    j’ai apprécié tes aventures à Minneapolis et la façon dont que tu as décrit la méthode d’enseignement à ce lycée privé aux USA.
    amicalement …. peter/pierre:)

  18. Bonjour Anne
    Une très belle expérience à vivre
    C’est en effet exactement comme à la télé 🙂

  19. Superbe message!
    Interessant de voir la vie dans un lycee prive du Minnesota.
    Un peu different vous pouvez vous en douter d’un lycee arizonien ou californien public… peut-etre proche d’un lycee prive arizonien.
    Peut-etre ai-je trop vite lu mais la plus grosse difference pour moi (d’apres ce que j’entends et ai constate dans le passe) serait les echanges entre professeurs et eleves dans une atmospere de respect aux US inegalable…
    Merci d’etre venue faire coucou a Toulouse A to Z.

    • En tout cas, là, j’ai vu du respect et une grande sympathie, oui! mais un lycée n’est pas l’Amérique!

  20. Bonjour Anne , je trouve enfin ton blog et merci pour tes visites sympas ! .
    Article très intéressant et passe une agréable fin de semaine , à bientôt ,

  21. c’est vraiment intéressant de voir comme cela se passe ailleurs !
    j’aime ce reportage
    bon weekend Anne

  22. Merci pour le partage de cette expérience ! L’argent apporte bien évidemment des facilités et un confort à tout point de vue ! Et merci pour ton com chez moi !

  23. Bonsoir Anne,
    Ton reportage est intéressant.
    Des classes de 10 à 12 élèves c’est peu et c’est sûr que l’on peut mieux travailler.
    Bon week-end

  24. le système anglo saxon est très différent du nôtre, on peut s’en rendre compte même dans les anciennes colonies comme l’Inde ou d’autres pays d’Asie qui ont connu l’occupation anglaise (uniforme, école payante, décontraction mais gros travail aussi;
    il faut se dépécher de visiter l’Afrique notamment celle de l’Est car ça change très vite et pas dans le bon sens (Soudan, Somalie, Yemen….)
    bon dimanche, Anne

  25. Une de mes filles a passé 3 semaines à San Francisco, pas de cantine par contre ! chaque élève apporte sa boîte repas, un peu comme dans les séries 😉 Elle a découvert une autre façon de vivre en milieu scolaire, qui l’a enchanté, mais elle reste tout de même attaché au système français 🙂

  26. Super article interessant et bien illustré. Cet etablissement à l’air très axé sur l’art et le sport (à moins que cela soit aussi poussé partout aux USA ). Dans l’ensemble cela correspond un peu aux clichés que j’avais sur le système américian la cantine en moins. Chez nous aussi entre le privé et le public il y a un gouffre. Vraiment top de lire cette expérience.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

%d bloggers like this: