Les Calanques depuis Marseille

Si les calanques depuis Cassis sont accessibles après une bonne randonnée, celles du côté de Marseille demandent soit un effort long, surtout en plein été. Ou bien, hors saison, aucun, puisqu’on peut rouler jusqu’au bout du chemin. Devinez quelle option nous avons prise pour découvrir les Calanques depuis Marseille ?

La calanque de Sormiou

Au départ de Cassis, nous sommes partis en voiture jusqu’à la Calanque de Sormiou. Il faut entrer dans Marseille pour regagner ensuite le chemin de la Calanque. L’été et les week-ends, le chemin est fermé aux voitures, il faut donc se garer à la sortie de la ville et marcher plus d’une heure. En voiture, il faut 20 minutes je pense, le chemin est étroit, sinueux et souvent bordé par le précipice, et on espère que personne ne viendra en face.

Le parking à 5 euros

Arrivés au bout, il faut s’acquitter de 5 euros pour laisser sa voiture sur le terre-plein qui sert de parking. Pas d’effort, mais un coût tout de même. On est tout de suite à côté de la plage. Composée de sable et de petits galets, elle est minuscule (et surement bondée en été) au milieu de ces hautes falaises. Il est très facile de faire du snorkelling pour voir des poissons. J’avoue qu’à 16°C, j’ai bien entendu plongé, mais je n’ai pas prolongé le plaisir ! Des grimpeurs viennent aussi en nombre pour s’attaquer aux hautes falaises latérales.

La Calanque de Mormiou

Là-aussi, j’avais lu qu’il fallait se garer à Luminy, l’université de Marseille, pour regagner la calanque à pied. L’autre possibilité est de passer par les Beaumettes. Nous avions déjà posé la voiture quand nous avons vu une autre automobile s’engouffrer dans un chemin. Nous avons tenté d’approcher, et nous avons bien fait. Après 15 minutes d’un chemin trop étroit pour laisser deux voitures se croiser, nous avons atteint Mormiou. Cette ravissante calanque est un minuscule port dans lequel les pêcheurs trient leurs filets. Les rares cabanons ont conservé leur charme d’antan. C’est comme si le temps s’était arrêté ici. Une minuscule plage accueille les rares baigneurs dans des eaux tout aussi cristallines que dans les autres calanques.

Comme depuis Cassis, les calanques depuis Marseille méritent d’être découvertes. Nous ne sommes pas restés suffisamment longtemps pour faire un tour en bateau, mais j’aurais adoré les voir depuis la mer ! Etes-vous déjà venus randonner ici ?

15 Comments

  1. J’y suis allé il y a bien longtemps du temps où il n’y avait pas les problèmes que l’on rencontre maintenant dans ces lieux magnifiques qui sont top sous la pression touristique.
    je te souhaite une très bonne semaine

  2. Ce sont des endroits superbes qui méritent d’être découverts , mais pas en été!
    Merci pour tes magnifiques photos.
    bonne journée

  3. Je connais bien les Calanques de Marseille je les ai arpenté en long en large et en travers quand j’étais étudiante à Marseille. A l’époque nous partions de l’université de Lumigny et soit on faisait un circuit pour revenir à notre point de départ, soit on prenait un car arrivés à Cassis… Il n’y avait pas 36 chemin, qu’on ait le vertige ou pas on passait l’oeil de verre en se tenant à la corde et on ne partait pas sur les sentiers en espadrilles 🙂 C’était un pur bonheur, les marcheurs étaient rares, l’eau tellement froide en été qu’il n’y avait personne, à part quelques bateaux au large. Et surtout il n’y avait aucun chemin d’accès qui permettait de s’en approcher en voiture sauf pour les riverains (et les pompiers) et cela ne nous serait pas venu à l’idée de le faire, la balade se méritait, voilà tout. Quand je vois ce que deviennent ces belles calanques aujourd’hui, j’en pleurerai et je suis très contente qu’on réglemente à présent leur accès, certains touristes trop peu respectueux ont fait trop de mal et du coup tout le monde est privé de cet endroit paradisiaque, en particulier les natifs de la région…sauf hors saison. En tous les cas tu n’y es pour rien, je comprends bien entendu que tu aies apprécié…

  4. Bonjour Anne
    En ce moment mieux vaut être en bord de mer car de nombreux sites de randonnée sont fermés dans le bouches du rhône à cause des risques d’incendie. N’as tu jamais essayé un petit plouf le premier janvier comme le veut la tradition chez certains ? Il est vrai que l’eau n’est pas chaude mais c’est assez sympa.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :