USA : traverser le Parc National du Shenandoah et croiser un ours.

USA : traverser le Parc National du Shenandoah et croiser un ours.

Nous avons laissé Washington pour partir découvrir la Virginie en suivant la route 66. Après une escale à Front Royal pour faire quelques provisions, nous avons gagné l’entrée du Parc du Shenandoah. USA : traverser le Parc National du Shenandoah et croiser un ours. C’est parti !

Une escale à Front Royal

Il nous fallait de quoi préparer un pique-nique pour traverser le Parc National du Shenandoah. Nous nous sommes arrêtés dans le village de Front Royal. Le centre est comme on imagine un village de province américain, avec ses façades en briques et bois, ses maisons basses, son cinéma et… son saloon ! C’est l’endroit où mon fils aurait voulu entrer ! En période électorale, des affiches étaient collées un peu partout.

Sauf que les petits commerces ne sont pas légion. Nous avons dû nous rabattre sur le centre commercial pour trouver à manger. Et les pommes à 5 dollars l’unité m’ont fait comprendre pourquoi il y avait surtout de la viande dans les assiettes américaines !

Un parc national

Le parc national de Shenandoah est un parc national américain. Il s’étend sur une partie des Blue Ridge Mountains dans les Appalaches dans le piémont de l’État de Virginie. Le plus haut sommet est Hawksbill Mountain, qui culmine à 1 235 mètres. La Skyline Drive le parcourt sur 169 km. Nous l’avons suivie du Nord au Sud.

C’est une zone protégée. L’accès est payant, environ 30 dollars pour une voiture, valable pendant 3 jours. De nombreuses zones sont aménagées le long de la route pour admirer la vue. Un « visitor center » accueille les arrivants et propose différentes randonnées. Et on peut réserver quelques logements types lodge. L’automne est la saison privilégiée pour traverser ce parc et admirer les couleurs automnales. Quand j’ai réservé, tous les hébergements étaient complets (en tout cas, pas de chambre pour 3 disponible).

Cerfs, lynx, ratons laveurs, mouflettes et 200 espèces d’oiseaux occupent ce parc. Et le Faucon pèlerin a été réintroduit il y a 30 ans.

Une traversée crépusculaire

Si la météo avait été froide mais ensoleillée à Washington, quand nous sommes arrivés dans les Appalaches, les nuages nous avaient précédés. Et très rapidement, des litres d’eau se sont abattus sur nous. Nous avons donc bien suivi toute la Skyline Drive. Mais sous la pluie et le brouillard. Si bien que notre aptitude à voir les paysages sans doute dégagés sur les points aménagés était largement réduite. Heureusement, la route était de très bonne qualité et mon mari avait préparé une jolie playlist musicale pour nous accompagner. Cela mettait de la gaieté dans la voiture à défaut d’en avoir à l’extérieur. Chênes, châtaigniers et érables rythment le bord de la route. Et les couleurs étaient effectivement rougeoyantes. J’avais prévu quelques randonnées pour s’approcher des cascades du parc. Mais impossible avec ce temps.

La rencontre avec un ours noir.

Nous roulions au pas, comme c’est recommandé. Tout à coup, une voiture devant nous a pilé. Un ours noir ou Baribal traversait, et nous avons pu le voir juste au bout de notre voiture. Il a traversé tranquillement puis a continué sa route ! Quelle émotion. J’étais bien contente de n’être pas à pied ! Et encore plus ravie de l’avoir croisé !

Voilà pour notre 1ere journée dans les Appalaches. USA : traverser le Parc National du Shenandoah et croiser un ours, c’est pas mal comme bilan, non? Même si la route était un peu monotone dans le brouillard et la pluie.

Et en bonus, 2 pages de mon carnet de voyage!

47 Comments

  1. Merci pour ces magnifiques photos !
    Et quelle émotion, la rencontre avec cet ours …
    Ce doit être un souvenir inoubliable.
    J’adore toujours autant ton carnet de voyage, un vrai délice …
    Bonne fin de semaine,
    toujours au soleil : un régal.
    Bisoux, ma anne ♥

    • Merci Dom, oui, le ciel est plus clément qu’il ne l’était lors de la traversée de ce parc! Bisous

  2. Dans ces endroits sauvages la nature est bien présente…j’ai vu aussi des ours quand je suis allée au Canada

  3. Et quand l’ours a retrouvé ses congénères, il leur a dit: « j’ai croisé Anne et sa famille dans une voiture, ils écoutaient de la bonne musique mais étaient déçus de ne pas pouvoir faire de la randonnée à cause de la pluie et du brouillard ». 🙂 Bises alpines.

    • Ahah! je crois que l’expérience était plus habituelle pour lui que pour nous! Bises

  4. Voila une expérience à vivre dans ces grands espaces naturels vraiment bien aménagés.C’est super.
    Bon week end et merci du partage.

  5. Waouh, quels magnifiques paysages et cette rencontre a dû être très surprenante.
    Bises

  6. bonjour Anne

    magnifiques photos…environnement grandiose lors du passage sous les arbres….et endroit de pause….intéressante rencontre dans son habitat naturel….

    merci

    bise

    ly

  7. Ah, serrer la paluche d’un ours, un rêve ! Mais tout compte fait, après mûre réflexion, je pense qu’en croisé un comme toi serait, pour une première approche, sans doute préférable 😉

    • Oui, la rencontre à distance est parfaite pour une première approche, surtout quand c’est impromptu!

    • C’est vrai, mais les photos ne rendent pas compte de leur immensité. C’est quelque chose de très impressionnant!

  8. Quel dommage que le temps ne fut pas de la partie. C’est impressionnant de croiser un ours, même si sur la photo il ne paye pas de mine

    • C’est le jeu, tant pis!
      Il n’est pas si grand, cet ours, en vrai, moins d’un mètre de haut quand il marche à 4 pattes.

  9. une autre image des U S A et surtout une ifée des grandes forêts (l’ours est impressionnante ) on the road again….

  10. Salut Anne,
    Croiser un animal sauvage aux USA, c’est très souvent. Mais ça fait toujours quelque chose car ce n’est pas souvent le cas en France.
    Bon WE.
    Bises.

  11. il est vrai que parfois le temps est déplaisant et du coup le séjour moins sympa.
    mais il reste les rencontres même si elles sont furtives !

  12. Dommage pour le temps … mais cela fait partie d’un voyage aussi. La pomme a 1 Dollar, étonnant tout de même, lorsque l’on se trouve à la campagne…

  13. A great series of photos documenting your journey through the park. Beautiful views and what an encounter with the bear.

  14. Quelle rencontre fantastiquecet ours noir avec ces routes cette végétaitons en couleur ces fueilles au sol cesédifices quelle série sueprbes vues.
    Belle soirée

  15. J’adore ton article mais surtout le carnet que tu tiens jours par jours et les dessins à l’aquarelle. Je pense faire la meme chose ! Tu as eu tellement de chance de croiser un ours !

  16. Même si le beau temps n’était pas de la partie, vous avez eu le droit à une ambiance automnale et un ours, on ne peut pas tout avoir ! 😀 Une pomme à 5 € dollars pièce, je n’en reviens pas !

  17. Dommage pour la météo mais super d’avoir croisé un ours noir ! Quant aux pommes à 5 dollars pièce waouh !! Merci pour le partage et ton carnet de voyage toujours aussi magnifique ! Bises

  18. A pretty trip to the national park. The bear was an added bonus. Although guns are prohibited in the visitors centers, people are allowed to carry guns in the parks unfortunately. As far as I know, this is true for all national parks in the USA.

  19. Dommage pour le temps mais les arbres sont magnifiques…Je me verrais bien rider sur cette route ! je viens d’acheter une Harley 🙂 Toujours top et intéressant à lire ton blog. Hélas peu de temps de libre en ce moment, je garde les petits enfants. Bravo et merci de partager tes voyages.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :