Repérages en Cerdagne

Afin de préparer une sortie avec mes étudiants, j’ai sacrifié deux jours de mes vacances pour faire des Repérages en Cerdagne. Après la région d’Adge en février, cette fois, c’était destination Pyrénées.

La Cerdagne, une région franco-Espagnole

Géographiquement, la Cerdagne est une région naturelle à cheval sur la France et l’Espagne. Située dans l’est des Pyrénées, elle présente un découpage un peu particulier qui fait apparaitre une enclave espagnole, Llivia, sur le territoire français. La Haute Cerdagne est la partie française car située en amont du bassin, et Basse-Cerdagne la partie espagnole.

C’est un fossé d’effondrement, avec une large vallée centrale, dans l’ancien lac d’origine glaciaire draîné par le Sègre, qui se jette ensuite dans l’Ebre ibérique. C’est une plaine de haute altitude aux paysages uniques.

Un ensoleillement record en Cerdagne

Avec 2400 h de soleil par an et très peu de vent, la Cerdagne bat tous les records ! C’est la raison pour laquelle un four solaire fonctionne à Odeillo, l’un des plus puissants au monde. Et à Targassonne, une centrale Thémis produit de l’électricité grâce à du photovoltaïque concentré.

Repérages en Cerdagne du chaos granitique

C’est juste à côté de la centrale Thémis que je suis allée repérer le chaos granitique. La vue depuis cet endroit est juste incroyable. On a toute la vallée sous les yeux, avec les sommets enneigés et la verdure printanière dans les arbres. Le bruit de l’eau qui ruisselle en fond sonore complète ce tableau.

De sardanes à Llivia

Je me suis arrêtée pour déjeuner dans l’enclave espagnole, Llivia. Et là, par chance, dans la rue, des gens dansaient les sardanes. Il y avait un groupe de musiciens, on les appelle ici cobla, avec des instruments spécifiquement catalans. Et très vite, un puis deux cercles se sont formés au milieu de la rue. Entre le linge séchant aux fenêtres, la musique, les danseurs, et la langue catalane parlée tout autour de moi dans le public (Puigcerda se dit « pouchcerda »), j’étais vraiment en voyage.

Est-ce que vous connaissez la Cerdagne ? Est-ce que mes Repérages en Cerdagne ne vous donnent pas envie de la découvrir ? Je me demande à chaque fois pourquoi on n’y vient pas plus souvent alors que ce n’est qu’à 2h de Toulouse !

32 Comments

  1. De très beaux repérages. Il y en effet beaucoup à voir et à découvrir dans cette région frontalière.
    la sardane quelle belle danse en groupe.je m’y suis essayé quand j’avais encore de bonnes jambes ( mdrrrr) du côté de Perpignan.
    merci de ce bel article
    Bon mardi

    • Il faut être en forme pour cette danse, qui, bien que simple, dure longtemps!

  2. Des repérages qui en valait la peine : que c’est beau! Et belles rencontres aussi! Bises et bonne semaine!

  3. Le repérage est plus qu’intéressant, oui , tu donnes envie de connaître ce joli coin.
    Très bonne journée

  4. La Cerdagne effectivement est superbe coin calme et loin de l’animation trépidante des plaines… où j’ai beaucoup aimé randonner ! Mon dernier beau souvenir, cela a été notre départ à trois, avec un ami et une amie, depuis Font-Romeu jusqu’à Argeles-sur-mer, où nous sommes arrivés au bout d’une semaine, dans une véritable fournaise, et un terrible orage juste après le Canigou ! Gilbert

    • C’est l’une des plus ensoleillées de France. Il y a aussi la vallée d’Eyne, une réserve botanique qui te plairait beaucoup!

  5. Nous y sommes allés avec nos enfants il y a fort longtemps, du temps où nous avions une petite maison du côté de Cahors. Nous y avions campé. Que de souvenirs…

  6. Une découverte que cette région atypique. Je ne savais même pas qu’il y avait une enclave espagnol sur le territoire français. En tout cas, les paysages sont très beaux ! 🙂

  7. Un « sacrifice » comme tu le dis qui t’a permis de redécouvrir cette belle région. J’aime beaucoup les Pyrénées mais hélas ce n’est pas à côté pour moi ! Merci pour ce partage

    • C’est sans doute parce que c’est loin et moins spectaculaire que les Alpes qu’on y est tranquille 😉

  8. …..pas de surplus de soleil ici….;)

    J’aime les fêtes de village…!

    Bonne journée Anne

    Denyse xx

    • Je ne sais pas quel était le cadre de cet événement, mais c’était chouette!

  9. Bonjour ,
    je connais plutôt bien : Enfant dans les années 50 c’était Font Romeu, la station des Albigeois en été comme en hiver plus les séjours en colonies sanitaires. Plus tard avec notre fils :des locations saisonnières et le petit fils: ! rebelote , on n’arrête pas un truc qui marche ; les fours solaires , dont celui de Mont Louis , le train jaune, les Bains d’eau chaude datant des Romains perdus dans des coins secrets , les pistes de skis (en bois avec l’encoche dans la semelle des chaussures,) pas de remonte pente, à la rigueur un tracteur chenillette pour nous remonter à L’Ermitage. Plus tard en amoureux: virées en Andorre et Puigcerda.
    Nous en avons écumé la Cerdagne et gardons des souvenirs merveilleux
    bonne soirée

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :