Mon  restaurant coup de cœur en 2016 : Compartir.

 

Je ne raconte pas toujours en détail nos repas au restaurant. D’abord parce que je ne suis pas critique gastronomique et que je n’y vais pas si souvent. Mais aussi parce que la nana qui fait des photos avant chaque plat est un peu pénible pour ceux avec lesquels elle partage sa table. Toutefois, j’ai passé un moment tellement agréable dans celui-là que je lui dédie un article entier. Voilà donc mon restaurant coup de cœur en 2016 : Compartir.

Sa localisation et son histoire

Ce restaurant se situe à Cadaquès, quelque part entre le grand parking où se garent les touristes et la place de la statue de Dali. Ce n’est donc pas en front de mer, et si on ne le cherche pas, on peut passer devant sans s’y arrêter. Une jolie grille donne sur une rue totalement quelconque. Une fois dedans, un agréable patio accueille un certain nombre de tables, mais il vaut mieux réserver. C’était complet 5 jours avant pour le soir qui nous intéressait (après la visite de la maison de Dali), nous sommes donc revenus le lendemain (après la randonnée au Cap de Créus).

Les chefs sont ceux qui étaient avant à El Bulli, classé meilleur restaurant du monde. (Peut être qu’il n’y a pas que pour les hôtels que j’ai des goûts de luxe ?)

Aquarelle du patio du restaurant Compartir à Cadaquès
Aquarelle du patio du restaurant Compartir à Cadaquès

Le concept

Compartir, (si, comme moi, vous ne parlez pas espagnol, la traduction permet de comprendre le concept) ça veut dire partager. Si on le souhaite, on peut donc choisir une entrée et un plat pour chaque convive, et on les partage tous. Enfin, non, on ne partage pas le dessert, c’est inenvisageable ! Nous étions 3 et avons donc commandé 3 entrées et 3 plats à partager, puis 3 desserts. Et donc, à chaque mets, on a été servis sur un plat central, puis on a réparti dans des assiettes individuelles (comme à la maison, vous me direz…). Mais on n’est pas obligé de partager non plus. Le service est de qualité, les serveurs parlent plusieurs langues, sont attentionnés et souriants. L’accueil est vraiment très agréable.

La saveur et l’émotion

Je n’ai pas noté exactement la liste des ingrédients de chaque plat, mais regardez les compositions et les images, ça vous donnera une idée de la recherche associée à la réalisation des plats. Il y a donc en entrée :

  • des sardines à la betterave et à la framboise ;
  • un cannelonni de thon;
  • des anchois aux cèpes.
compartir-cadaques-2
compartir-cadaques-1

compartir-cadaques-3 compartir-cadaques-4

Les plats :

  • une soupe miso (avec des couverts pour les gens qui ne savent pas utiliser des baguettes – nous sommes des experts depuis la Chine…) ;
  • un couscous ;
  • et mon gros coup de cœur, celui qui m’a fait frétiller les papilles : les saint Jacques à la noisette, au parmesan, champignons et groseilles.

C’était simplement parfait. Fin, recherché, original. Vous connaissez, ce moment où tout s’arrête autour parce que c’est juste parfait ? Eh bien, là, c’était ça !

compartir-cadaques-5
compartir-cadaques-7

compartir-cadaques-6 compartir-cadaques-8 compartir-cadaques-9

Bien entendu, nous avions aussi des desserts :

  • une forêt noire déstructurée, l’un des desserts favoris de mon mari, qui dit n’en avoir jamais mangé de si bonne,
  • des bonbons de chocolat et glace à la mûre (il me semble, c’était pour mon fils),
  • une délicieuse omelette norvégienne avec des fruits exotiques et un pain d’épices.

compartir-cadaques-10 compartir-cadaques-11 compartir-cadaques-12

Bilan :

Bref, c’était aussi bon que beau. Alors bien sur, ce n’est pas donné. Nous avons du payer dans les 40 euros par pers