Une visite de Toulouse sur les pas de Clémence Isaure et du poète Goudouli

Une visite de Toulouse sur les pas de Clémence Isaure et du poète Goudouli

Dans le cadre des journées du Patrimoine 2019, je m’étais inscrite à une visite guidée dans Toulouse. Je l’avais évoqué dans l’iphoneography de Septembre. En petit groupe, nous avons suivi Une visite de Toulouse sur les pas de Clémence Isaure et du poète Goudouli. Le thème des Journées du Patrimoine était le divertissement. Ici, il était question du divertissement au Moyen Age.

Une visite de Toulouse, les Capitouls

Pour qui n’est pas toulousain ou historien, sachez que les Capitouls étaient les magistrats de la ville entre 1147 et 1789. C’est amusant d’ailleurs comme les personnages dont je vais parler ici sont célèbres à Toulouse (et peut être dans le Sud Ouest, vous me direz si vous connaissiez) et beaucoup moins connus ailleurs…

Vers la salle des Illustres au Capitole

Notre visite a débuté au Capitole, symbole de la ville. Depuis le renforcement du plan Vigipirate, le Capitole est fermé aux visites, ce qui est bien dommage. Mon fils n’était jamais entré à la salle des Illustres. Seuls les invités à des mariages peuvent s’y rendre désormais. La cour Henri IV, au centre est le lieu où fut exécuté le Duc de Montmorency. La conférencière nous a fait remarquer la présence sous la statue d’Henri IV, d’une sculpture de Pallas-Athena , déesse des artistes et clin d’œil au thème de la visite.

Paladia Athena

Nous sommes ensuite montés. Dans le grand escalier qui rejoint l’étage, un tableau de Jean-Paul Laurens, La Première Séance solennelle des jeux floraux. Il représente un moment caractéristique de l’histoire de la ville au cours desquels un concours de poésie avait lieu. C’étaient les Jeux Floraux. Pour la venue des rois, des aménagements temporaires en bois étaient réalisés. Ici, c’est une estrade hors de la ville avec des gradins pour les spectateurs. Les participants au concours de poésie venaient déclamer sur cette estrade. Le vainqueur se voyait remettre Lys d’or, Eglantine ou autre récompense florale. C’est à la suite de sa récompense, par exemple, que Pierre Fabre a ajouté la particule de Lys à son nom, qu’il a changé en d’Églantine après la Révolution. On le connait bien aujourd’hui sous le nom de Fabre d’Églantine.

Une visite de Toulouse sur les pas de Clémence Isaure et du poète Goudouli

Clémence Isaure, un mythe ?

Alors j’avoue que je n’avais jamais entendu parler de Clémence Isaure avant mon arrivée à Toulouse. Pourtant, ici, c’est un nom bien connu, même celui d’un collège (Hello Ben et Rémi si vous passez par là) ! Et après plus de 20 ans passés ici, j’ai appris samedi que Clémence Isaure était peut être un personnage mythique qui n’aurait jamais vraiment existé ! Ce personnage semi-légendaire aurait fait un legs à la ville de Toulouse, lui permettant de relancer les jeux floraux au début du XVème siècle. Son nom est étroitement lié à celui de l’Académie des Jeux Floraux. Dans le hall du Capitole, elle est pourtant représentée sous toutes les coutures, particulièrement en position allongée au milieu des anges sur le plafond, dit Triomphe de Clémence Isaure Paul-Albert Laurens. Muse ? justificatif des dépenses engagées pour ces joutes poétiques ? On n’a visiblement retrouvé aucune trace d’elle dans les registres paroissiaux !

Une visite de Toulouse sur les pas de Clémence Isaure et du poète Goudouli

Portrait de La belle Paule

La salle des illustres accueille un grand nombre de tableaux et sculptures. Nous nous sommes arrêtés sur le tableau de la belle Paule. Réalisé par Henri Rachou. Lors de la venue de François 1er en 1533, les Capitouls demandèrent à cette jeune fille de remettre les clés de la ville au roi. C’est François 1er lui-même, subjugué par sa beauté, qui l’aurait appelée la Belle Paule. Des troubles apparurent après le départ du roi et les Capitouls obligèrent la jeune femme à venir deux fois par semaine se présenter à son balcon pour que tous admirent sa beauté. Par la suite, on transforma son nom pour baptiser des navires, devenant la Belle Poule… Mais elle a également donné son nom à la maternité Paule de Viguier à Toulouse.

La Belle Paule

Un endroit insolite : le Grand Hôtel de l’Opéra

Le salon du Grand Hôtel de l’opéra (où je n’étais naturellement jamais entrée) est construit à flanc de façade d’un beau mur Toulousain avec briques et tourelle d’escalier. C’est d’ici que partait le cortège de l’Académie des Jeux Floraux avant de se rendre à Notre Dame de la Daurade pour une bénédiction par La Vierge Noire.

Nous avons eu la chance d’entendre un étudiant du conservatoire venu illustrer la visite en nous chantant un air, plus proche du bel canto que du moyen Age, mais tout de même bien joli dans ce cadre. Il y a ici un restaurant étoilé où je n’ai jamais mangé non plus…

Un autre endroit insolite: le cinéma Utopia

Etudiante, j’allais souvent au cinéma l’Utopia. Pourtant, je n’avais jamais regardé au-dessus de la caisse de cette salle d’art et essais. Il y a là un grand panneau sculpté qui témoigne de l’histoire de ce lieu. Sous l’Ancien Régime, c’était la salle du Jeu de Paume!

Cinema l'utopia jeu de paume

Le poète Goudouli

Les toulousains connaissent bien Pierre Goudouli, en français, Pèire Godolin en occitan. En effet, sa statue orne la place Wilson. Il est né en 1580 à Toulouse. Quand le français a remplacé l’occitan dans le sillage de François 1er, ce poète, avec d’autres, essayait de montrer que l’occitan apportait autant de nuances de pensée que le français. Il a donc écrit toute une œuvre en langue d’Oc de type Gascon si j’ai bien suivi.

Une visite de Toulouse sur les pas de Clémence Isaure et du poète Goudouli

Le Ramelet Moundi du poète Goudouli


Il est l’auteur du Ramelet Moundi, le bouquet toulousain (qui est aussi le nom d’une rue ici). Moundi pour Raymond, prénom des comtes de Toulouse, en occitan, on parle de moundi pour dire les toulousains… Certains passages de ses textes auraient inspiré Molière, passé à Toulouse. Ce célèbre auteur du XVIIème siècle a été réédité un grand nombre de fois. Nous avons achevé la balade avec une lecture à deux voix de poèmes de Goudouli. Je n’entends rien à l’occitan toulousain, mais c’était tout de même agréable !

Goudouli place Wilson

Voilà pour Une visite de Toulouse sur les pas de Clémence Isaure et du poète Goudouli. La visite a duré beaucoup plus que prévu, je n’ai rien fait d’autre pour les Journées du Patrimoine. Le vent d’Autan a soufflé et je suis restée à l’abri. Mais vous noterez tout de même que pour Une visite de Toulouse sur les pas de Clémence Isaure et du poète Goudouli, j’ai appris beaucoup de choses sur des sites que je traverse régulièrement depuis des années ! Et j’ai rarement écrit un article aussi long ici !! Connaissiez-vous un peu les personnages dont il est question ici ? (Françoise, si tu passes par ici et vois quelques erreurs, merci de corriger!!)

40 Comments

  1. Tes notes sont très intéressante, je connais mal Toulouse où je suis passée une fois et aucun des deux artistes que tu cites, mythique peut-être pour l’une… J’ai appris ce matin et comme toujours avec de belles photos à la clé

  2. Je ne connais que très peu Toulouse. Pas facile de s’y garer en camping car ..alors je passe mon chemin.

    A part Fabre d Eglantine je ne connais personne.

    Gros bisous et bonne journée.
    Lavandine

    • Ah, c’est sur, la ville n’est pas du tout adaptée aux camping-cars! Bonne fin de semaine

  3. Merci pour cette jolie visite…J’ai appris beaucoup de choses ( on ne connait jamais vraiment sa ville !!!) !

  4. Toulouse que je connais un peu me charme toujours autant. Quelle bêtise ce plan vigie-pirate poussé à l’extrême !!! Ton article est fort intéressant.

  5. Je connais peu Toulouse, et à part Fabre d’Eglantine, je n’ai jamais entendu parler des autres.
    Vive les journées du patrimoine qui permettent de très belles découvertes.
    Très bon dimanche .

  6. Je ne connais Toulouse que par vos blogues, les aminautes. C’est un superbe endroit à visiter à ce que je constate : je sais que j’adorerais! Merci du partage de ces endroits, dont les insolites! Bises et bonne journée.

    • La Belle Paule… Visiblement, tu n’es pas le seul à lui trouver du charme 😉

  7. Une belle visite, très interessante j’ai appris des choses en te lisant !! 🙂 merci !

  8. Stunning architectural detail captured in these series of photos with great narrative information!! Thank you for sharing!

  9. ANother amazing tour. I love the details of the architecture. The artworks are beautiful. Each image is full of beauty. Thank you. Friendship

    • Ce qui est amusant, c’est qu’ici, les gens s’imaginent qu’ils sont très connus ;-), je l’ai aussi découvert en arrivant!

  10. A beautiful city with so many magnificent buildings and gorgeous architecture. This series offered wonderful insight into Toulouse. I loved the artwork.

  11. Comment veux-tu que j’ai entendu parler de Clemence Isaure et du poète Goudouli si même toi tu ignorais leur existence…En tous les cas voilà une visite enrichissante et tout à fait plaisante dans leur pas…Merci du partage

  12. ….magnifiques murales et plafonds artistiques….architectures et ameublements d’une grande beauté……!

    bonne journée Anne..

    merci

    bise

  13. Merci de ce beau partage à la découverte des trésors de la ville rose que je connais pas très bien je l’avoue.On passe trop vite à côté de belles choses quand on voyage.
    Bonne journée.

  14. Merci pour cette jolie visite ! Je ne connais pas ces personnages, bien que j’ai déjà entendu le nom de Goudouli, mais je ne suis pas native de Toulouse. Par contre, ton article me donne furieusement envie d’aller me balader en étant attentive aux détails… Merci pour ce joli partage

  15. Pour ma part ayant habité Toulouse 4 ans je ne connais que la rue Clémence Isaure, derrière l hôtel d’Assezat.il y avait une papeterie de papiers de reliure fabuleux , Pour les bâtiments bravo car trop de détails échappent de la rue. j’ai eu la chance d’assister au mariage d’un neveu dans la salle des illustres ,il avait dû changer la date , un vendredi au lieu du samedi, c’est le top , moment inoubliable
    bonne

  16. Je n’ai fait que traverser Toulouse plusieurs fois sans jamais m’y arrêter et ton article me le fait bien regretter !
    Idem, à part Favre d’Eglantine je ne connaissais pas les autres personnages. Tes photos nous donnent vraiment envie de visiter la ville rose.
    Merci pour cette découverte.
    Bonne soirée

  17. Belle visite guidée! J’ai tout à gagner ne connaissant ni Clémence Isaure ni le poète Goudouli! Merci pour la découverte et bonne fin de semaine lumineuse et chal-heureuse!

  18. Bonjour Anne,

    Quelle belle balade dans Toulouse que je connais si mal.
    Oui, j’avais entendu parler de Cémence Isaure , du poète Goudouli ( très mal), de Fabre d’Eglantine. Quant aux jeux floraux, il existe encore. On m’a un jour envoyé un dossier d’inscription pour participer.
    lien: http://jeuxfloraux.fr/index.html

    Merci pour cette belle visite
    🙂

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :