Trois randonnées autour de Aínsa-Sobrarbe

Trois randonnées autour de Aínsa-Sobrarbe

Nous avions choisi d’aller découvrir la région d’Ainsa-Sobrarbe en particulier pour la possibilité d’y faire quelques balades. Lors de nos cinq jours là-bas, nous avons fait Trois randonnées autour de Aínsa-Sobrarbe .

Une randonnée dans le canyon d’Anisclo

Ce grand canyon orienté Nord Sud peut se découvrir de plusieurs manières. Le canyoning en est une mais nous n’étions pas partis pour ça (trop de vertige pour moi). Néanmoins, plusieurs randonnées sont possibles. On peut faire un aller retour dans la gorge, ou bien plus simplement faire une petite boucle à l’entrée sud. Nous avons opté pour cette option en ce premier jour de randonnée.

Accès au canyon d’Anisclo

On accède à la randonnée par la route depuis Escalona. Une route à sens unique serpente au fond de la vallée. Tout au long du trajet, on admire les falaises et la végétation, puis on aperçoit l’eau qui s’écoule en contrebas. Un petit parking permet de laisser sa voiture. La boucle est bien indiquée et balisée. Le parc National d’Ordessa-Mont Perdu est très préservé.

La balade dans le canyon d’Anisclo

Pour cette fois, nous avons fait 4 km en 1h, tranquillement, en profitant du paysage, en regardant les fleurs…
Il est possible de s’approcher de l’eau en descendant près du vieux moulin. La forêt est très belle, pleine de mousses et de buis. Quelques passerelles et ponts enjambent le cours d’eau, offrant une belle vue sur de petites cascades. A la fin de la boucle, on arrive devant l’ermitage San Urbez. L’accès en haut est fermé, mais on voit très bien l’intérieur de l’ermitage, un simple grande salle ouverte au vent. Et le paysage alentour est pittoresque.

La route du retour.

Le retour en voiture est plus épique. La route littéralement criblée de nids de poule, avec de multiples virages, rien d’agréable. Heureusement certains points de vue sont à coupe le souffle. Je vous laisse admirer par vous-mêmes.

Une balade vers L’ermitage de Samitier

A une quinzaine de km au sud d’Ainsa, on peut monter à l’Ermitage et au château de Samitier. Il faut suivre la piste, c’est très mal indiqué. Nous avons tourné plusieurs fois sans aboutir, il fallait en réalité se diriger vers la stabulation et continuer au-delà. La piste est en plein soleil. Pour cette raison, je vous déconseille cette randonnée par grand beau temps. Nous l’avons parcourue un jour gris après la pluie. Nos souliers étaient lourds de l’argile collée à nos semelles. Chaque pas devenait plus difficile avec le poids ajouté sous nos pieds, et il fallait régulièrement nettoyer pour retrouver un peu de légèreté. Mais l’absence de soleil était un avantage.

En revanche, une fois un haut, c’est aussi magnifique que vertigineux. L’ermitage a été rénové et il reste un mur au château. En contrebas, le lac et le barrage sont bien visibles. Et d’autres lacs également. De l’ermitage, la vue à 360° est à couper le souffle, littéralement.
D’autre part, la végétation méditerranéenne contraste avec les Pyrénées au fond, c’est étonnant. J’ai particulièrement apprécié cette diversité de végétation en quelques kilomètres.

Finalement, il nous a fallu 2h aller-retour. La balade en elle-même n’a rien d’intéressant; rien que de la piste et une végétation rase. Cependant, le final vaut quand même l’ascension.

Une randonnée vers la cascade de la Larri

Cette fois, nous avons pris la direction Bielsa. Le trajet dure presque une heure depuis Aínsa. Au village de Bielsa, on s’engage dans la vallée de la Pineta. La montagne nous encadre de plus en plus haut, la forêt s’épaissit. Et au sommet, on voit quelques restes des neiges éternelles.
Certes, le glacier du Mont Perdu fait pâle figure, mais il est encore là.

Stationner

Un parking gardé pour 3 euros la journée permet de laisser la voiture à l’ombre si on arrive assez tôt.
Nous avons fait l’ascension par un chemin en bas du Cirque de Pineta.
On entre dans la forêt au son de l’eau qui coule, c’est le ruisseau de Cinca. Pas de doute, on est dans les Pyrénées. On atteint assez vite l’étage alpin et une première cascade. Puis on retraverse la forêt, et à fraîcheur est là bienvenue. Après une heure quinze, on atteint la cascade de la Larri, immense, puissante, l’eau dévale la pente avec force.

Des fraises des bois!

Quelques mètres plus haut, nous avons trouvé quelques fraises des bois. Quand j’étais enfant, il en poussait dans le jardin de mes parents. Cela faisait peut être 15 ans que je n’en avais pas mangé… Quel bonheur!

Ensuite, nous avons poursuivi jusque au cirque. Quittant la piste de ski de fond, nous sommes montés via un sentier très abrupt. Mais c’est dans ce genre d’effort qu’on apprécie d’être un peu en montagne. Une fois en haut, le spectacle est sublime. Le cirque de Pineta nous entourait. A gauche, le casque du Marboré (3328m), juste à côté, le balcon de Pineta, puis le pic Pineta (2859m), le pic Forcarral (2717m), et enfin le pic Blanc. La prairie était verte et parsemée d’iris. Et au loin, on entendait les cloches des vaches. Le berger était là pour les déplacer. Quelle chance! (bon, lui était monté en 4×4 mais c’est moins bucolique dit ainsi).

Nous sommes redescendus par les escaliers dans les bois qui longent la cascade. Certains passages étaient humides et boueux et la descente rude. Au bout de 2h30, nous avons regagné la voiture. Non sans avoir croisé un grand nombre de marcheurs de tous âges qui démarraient bien tardivement la balade selon nous. Mais le décalage horaire avec l’Espagne est toujours amusant.

Voilà les Trois randonnées autour de Aínsa-Sobrarbe que nous avons réalisées lors de notre séjour dans la région de Ainsa. Il y a tant à faire et à voir que je n’exclus pas d’y retourner!

30 Comments

  1. Merci pour ces belles balades avec des photos qui font rêver …
     » Bonne fin de semaine que je vais passer à me reposer …
    J’ai toujours une très forte fièvre et il parait que ce n’est pas la grippe mais un virus virulent et que beaucoup en sont atteints.
    Bien sûr, avec ma chance, j’y ai droit !
    Je vais donc me mettre en pause afin de laisser passer cette saleté, en cessant les visites sur les blogs car ça me fatigue beaucoup en plus de mon dos toujours douloureux lui aussi …
    L’arrivée de l’hiver ne se présente vraiment pas bien pour moi.
    Gros bisoux ♥ et à bientôt ! « 

  2. Ah voila justement ce que j’aime.Une nature sauvage et magnifique.Que c’est beau.je crois que je serais capable de patrouiller dans le secteur de longues heures d’autant qu’au surplus il ya des vieilles pierres qui parlent du passé
    Merci de ce bel article.
    Bonne fin de semaine.

  3. Dommage que ce soit si loin de chez moi c’est le genre de randonnée qui me plaît. L’endroit est très jolie merci pour ces belles photos et ce beau partage.

  4. ….avoir les deux pieds dans une grande nature…époustouflant de beauté…..mon coup de coeur ira au gentil papillon sur brindilles croisées..;) force et fragilité…

    merci bonne journée Anne

    bise

  5. C’est vraiment très beau; Pas besoin d’aller très loin pour trouver de magnifiques sites

  6. Trois balades magnifiques! ,Peu importe les nids de poule du moment que ça vaut le détour! Merci inifiniment pour ces belles découvertes et pour le partage!

  7. Le secteur est très beau, ce contraste entre les 2 types de végétations est très visible selon certains endroits ! J’ai beaucoup aimé les roches sur la 3ème photo de « la route du retour », magnifique !

  8. Impressionnant ces canyon la pente et cette eau qui s’écoule des fleurs des montagne une petit fraise de bois detrès beaux paysages et découpage des lacs superbe
    Belle journée
    Nicou

  9. The landscape and the waterfalls are just magnificent. These are gorgeous images. What a wonderful place. I loved reading about it.

  10. Voilà un coin que je connais…J’ai pratiqué le canyoning dans la région pendant une bonne dizaine d’années !! j’adore ces Pyrénées espagnoles , l’ambiance, la douceur la puissance . de superbes photos que tu nous offres la !!

  11. Tes récits et photos me font rêver et regretter de ne plus pouvoir arpenter dans ces endroits aussi beaux ! (avec une prothèse de hanche et une autre du genou je ne me déplace plus aussi facilement qu’avant, et puis les années se font aussi sentir maintenant !!!)
    Merci pour ces belles balades que j’apprécie beaucoup même si elles ne sont que virtuelles pour moi.
    Au plaisir de te lire pour une autre escapade !

  12. quel bonheur de profiter d’une nature si belle et de paysages fabuleux.
    je vous rejoints sur le vide, je n’y arrive plus non plus …bigre alors qu’avant ….à chaque moment de vie ses plaisirs différents sans doute

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :