Randonnée vers la Chapelle dans le Cirque de Cilaos.

Randonnée vers la Chapelle dans le Cirque de Cilaos.

Après une bonne nuit de sommeil au calme et au frais, nous sommes partis en Randonnée vers la Chapelle dans le Cirque de Cilaos.

Descendre d’abord.

La géographie des cirques réunionnais, et en particulier à Cilaos, avec le village situé tout en haut, implique que la 1ere partie des randonnées consiste à descendre. Nous avons donc traversé le village, ses maisons colorées, ses jardins luxuriants pour certains, ou soigneusement cultivés pour d’autres, avant d’atteindre le sentier de La Chapelle. Une fois sur le sentier, on poursuit la descente à travers les filaos sur un terrain assez accidenté. C’est la Ravine Henry Dijoux. L’ombre matinale est agréable. On traverse plusieurs fois un cours d’eau qui descend rapidement lui aussi. Il faut souvent chercher le meilleur passage à gué.

Remonter un peu

Rapidement, les genoux souffrent, en particulier mon genou droit qui se met à compenser l’entorse que je traîne depuis plusieurs semaines à la cheville. Après la bifurcation vers l’Ilet à Cordes, on franchit une montée aussi forte que rapide vers le Bras Rouge. Tout à coup, le paysage se dégage. On voit alors le grande paroi rocheuse de la Chapelle sur la droite, mais on n’y est pas encore… La végétation change, les filaos laissent la place aux fougères et aux chocas, moins hauts.

Le Bras Rouge.

Après avoir redescendu, on atteint la rivière, le Bras Rouge, dont on longe le lit pour remonter vers la Chapelle. C’est là que se pose la question de la traversée. Il y a trop d’eau, ce jour-là, donc soit on traverse la rivière, soit on reste là. L’eau est froide, on n’est pas du tout équipés et j’ai mal au genou. Quelques marcheurs reviennent et nous indiquent qu’ils n’ont pas pu aller beaucoup plus loin à cause du niveau de l’eau. Nous choisissons donc d’ôter nos chaussures, de tremper nos pieds et de déjeuner là. On y est plutôt bien. On voit de loin les trachytes, tant pis si on ne rentre pas dans la chapelle !

Randonnée vers la Chapelle dans le Cirque de Cilaos.

Remonter pour rentrer !

Au retour, le soleil est haut et tape fort, l’ombre est encore bienvenue pour gravir tout ce qu’on a descendu dans la matinée. Puis, rapidement, le ciel se couvre. Nous croisons des randonneurs qui commencent juste la balade, ils auront sans doute une vue moins dégagée que nous!

Bilan des courses, je suis rentrée avec une entorse au genou (détectée et soignée à notre retour). Moralité, il ne fait pas bon randonner avec une chevillière… Notez au passage que cette Randonnée vers la Chapelle dans le Cirque de Cilaos est annoncée de difficulté moyenne (800m de dénivelé), et que j’étais bien contente de n’avoir pas opté pour une « difficile ». Mais c’était vraiment très beau!

62 Comments

  1. Merci pour cette magnifique rando en ta compagnie.
    Tes photos sont vraiment superbes, un pur régal.
    Bon mercredi, avec le beau temps revenu …
    Toujours ça de pris !
    Bisoux pour ceux qui en veulent.

  2. La configuration des trachytes m’évoque les robines rencontrées en Ubaye. C’est dommage que tu sois partie avec une entorse et revenue avec …..deux ! 800 mètres de dénivelé quand on souffre et sous la chaleur vont te laisser un souvenir cuisant. Je t’embrasse Anne

    • Je ne connais pas du tout l’Ubaye…
      Je garde un bon souvenir de cette balade, nous avons eu beau temps, le paysage était magnifique. Même si j’ai eu plusieurs semaines bien douloureuses par la suite!
      Bisous chère Chinou!

  3. Une belle rando comme ça, j’en redemande.
    Merci Anne pour le partage de tes belles photos, j’ai particulièrement aimé tes panoramas.
    Bonne journée, ici l’orage et le mauvais temps sont en route, à bientôt Anne.

    • Les panoramas étaient la seule façon de partager un peu la grandeur et la beauté de ce lieu!
      Bisous Maité!

    • Oui, il est très beau!
      Ma cheville est guérie, mon genou me rappelle encore parfois à l’ordre…

  4. zut, je n’ai pas fini mon com, j’espère que ton genoux et ton entorse sont rétablis

  5. Bonjour Anne,
    Pour avoir visité ce superbe cirque en 2010, mais sous le mauvais temps, je connais la difficulté d’y randonner. Au travers de tes photos je vois aussi ce dont la météo nous a privé
    Belle journée,
    Dany

    • Ah oui, quel dommage, sous la pluie, on doit surtout veiller à ne pas glisser sur les nombreux rochers et racines, et on voit moins ce beau paysage!

  6. Bonjour Anne , oui un cirque d’une grande beauté ! . Superbes clichés et bon
    rétablissement avec beaucoup de repos , escapade ,

    • En effet, mettre la jambe au repos complet a été la seule façon de réduire la douleur.
      Merci! Bises

  7. Magnifique randonnée même si celle-ci fut écourtée par les caprices de Dame Nature.

    Les souvenirs sont toujours présents malgrés cela.

    Philippe.

  8. 800 mètres de dénivelé c’est déjà pas mal pour une rando moyenne et forcément à la descente les genoux trinquent même quand on a l’habitude…Les paysages sont grandioses ! merci pour ce partage quand je pense que mes neveux vivent là-bas et que n’avons jamais réussi à y aller

    • Oui, je n’ai pas osé regarder les randonnées dites « difficiles » et « très difficiles »!!

  9. …bonjour Anne…

    une randonnée défi entre rochers et nuages….sans compter une douleur….c’est courageux….mais le spectacle en vaut la peine..;)

    bonne journée

    bise

    ly

    • J’aurais pu marcher sur cette partie qui était plate, mais il y avait trop d’eau!

  10. La Réunion est réputée pour ses randonnées et la beauté de ses paysages mais c’est au prix de quelques souffrances pour certains. J’aurais été dans le même cas que toi, mes genoux et mes chevilles auraient eu raison de la jolie balade…

    • Une fois « chaud », mon genou ne me faisait pas si mal. C’est après que j’ai compris!

  11. Ça en valait la peine ! Des paysages à couper le souffle !
    Une randonnée comme ça, ça me plairait, à condition qu’il ne fasse pas trop chaud !
    Bonne soirée.

    • Il faut partir tôt pour ne pas avoir trop chaud. Et en mai, c’était le début de l’hiver austral (enfin, pour nous, c’était bien assez chaud)!

    • J’ai eu beaucoup de mal à marcher les semaines suivantes, donc il a fallu que je me calme un peu…

  12. Coucou Anne. Effectivement, ce n’est pas une randonnée de tout repos! Par contre, je suis étonnée qu’il n’existe pas des ponts qui permettent de traverser à pieds secs! Les paysages sont magnifiques mais je confirme, il ne faut pas forcer quand on souffre d’une blessure. Car elle guérira encore moins vite. Bises alpines et merci pour tes très belles photos. C’est un enchantement pour les yeux.

    • Pourquoi construire des ponts dans un lieu si sauvage? C’est très bien ainsi, finalement, ça protège aussi la zone!
      Ah oui, en effet, j’ai compris qu’il fallait s’arrêter complètement sous peine de voir durer très longtemps cette histoire, tu as raison!

  13. une très belle randonnée dans un paysage fabuleux

    superbe photographie

    J’espère que ton genou va mieux Anne

    belle journée

    • Il me rappelle parfois encore un peu à l’ordre, mais oui, ça va mieux, je te remercie Willy!
      Bon week end!

  14. Une belle rando mais qui ne semble pas facile surtout quand on commence par une descente qu’il faut remonter ensuite. J’aime beaucoup tes panoramiques !

  15. J’ai connu les lieux, enchanteurs, lors de trois éditions de la Diagonale des Fous, une rude épreuve.
    Je garde précieusement ton article.
    Bravo pour les photos. Cordialement.

  16. Salut Anne,
    Bien belle rando. On n’a pas fait si fort quand on y était en mars.
    Je vais d’ailleurs commencer mes publications la semaine prochaine.
    Bonne soirée.

    • J’ai parfois l’impression que tes destinations ressemblent beaucoup aux miennes 😉 (mais tu en fais encore plus!)

  17. Quel cirgque cette végétation ces rivière et les gouilles d’eau superbe reportage et série.
    Un grand merci et belle soirée

  18. Je peux enfin te voir. C’est aussi difficile et long que ta promenade ! lol
    C’est très beau, en effet. Certaines photos me rappelle la Guadeloupe et la Soufrière, la forêt domaniale.
    Gros bisous et bon dimanche !

  19. Magnifique randonnée que vous nous proposé, la nature est belle, l’environnement est spectaculaire et divers.

  20. Magnifique randonnée, que c’est beau ! Pas top pour tes articulations par contre mais des souvenirs plein la tête ! Bises

  21. I do hope your knee and ankle are okay by now, Anne, but in the process of it all, you really caught some magnificent views. BRAVA!

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :