Un bilan de notre road trip au Costa Rica

Un bilan de notre road trip au Costa Rica

Il est temps de faire un bilan de notre voyage au Costa Rica, voilà 6 mois que nous sommes rentrés !

Ce que j’ai aimé lors de notre voyage au Costa Rica.

La beauté des paysages.

Que ce soit sur les plateaux du centre :

Sur le volcan Poas :

Dans la forêt de nuages :

Costa Rica - cloud forestAutour de la Lagune et du volcan Arenal:Et les plages paradisiaques.Pura-Vida-Manuel-Antonio

L’omniprésence de la nature et des animaux.

Tous les animaux, aras, paresseux, iguanes, motmot houtouc, urubus

Parador, Costa Rica, faune, paresseux Pura-Vida-Manuel-Antonio

Des choix forts.

Un pays sans armée qui investit sur l’éducation, je l’ai déjà dit, ça fait rêver. Pas d’armée...Notez aussi que le Costa Rica aurait produit 99% de son énergie à partir de sources renouvelables au 1er trimestre 2017.

Ce que j’ai moins aimé.

La difficulté d’avoir des échanges au-delà du simple touriste.

Les gens sont pour la plupart très gentils et serviables. Mais les échanges restent courtois et limités au commerce/tourisme. Le discours est tourné essentiellement vers l’offre d’activités qui peuvent être proposées au touriste.

Vous le savez, j’adore aller sur les marchés, sentir comment les gens vivent, échangent et mangent. Je n’ai pas réussi à le faire ici, c’est très frustrant. Impossible de trouver un marché, on me donnait toujours des infos sur les supermarchés (et je déteste les supermarchés)… Difficile, donc, de rencontrer des gens et de découvrir leur mode de vie. Et ceux avec lesquels nous avons parlé étaient souvent des américains venus vivre au Costa Rica dans les années 80 et devenus propriétaires de restaurants ou autres commerces…

Les prix excessifs et la monétisation de la nature

Les prix d’entrée dans les différents parcs sont souvent abusifs. Je trouve ça formidable que le pays face de l’écologie une priorité et qu’il protège au mieux ce patrimoine. Mais imaginez qu’on place un guichet à l’entrée de chaque sentier de randonnée en France et à chaque monument, on crierait au scandale. Il doit exister un juste milieu qui ne saigne pas le visiteur.

L’absence de découverte culturelle/historique.

Le Costa Rica, c’est une destination nature, éventuellement aventure, mais pas une destination culturelle.

Le côté aseptisé.

Se balader dans la forêt par un seul sentier régulièrement bétonné ne vous place pas au plus près de la nature. Bien que nous nous déplacions seuls et de façon autonome, nous ne nous sentions pas tellement libres. C’est paradoxal. Arriver sur le volcan et garer sa voiture à 200 m du cratère, marcher sur du bitume sur les volcans et dans les parcs… ce n’est pas vraiment l’aventure. Sauf pour aller à Santa Elena, où il a fallu rouler 2h sur une vraie piste de montagne, j’ai trouvé vraiment étranges ces aménagements.

Il semble également que, lorsqu’un “particulier” (comme l’hôtel où nous étions) se voit confier une partie de forêt primaire, ce qui l’intéresse n’est pas tant la conservation écologique. Non, il le fait pour les dollars verts liés aux touristes (comme moi) qui viennent.

 

Les mensonges autour de l’écologie.

Comme l’un de vous me l’a fait remarquer quand j’ai parlé des fraises ici, le Costa Rica emploie beaucoup de pesticides. C’est même le 1er pays au monde dans l’utilisation des produits agrochimiques. Beaucoup de plantations (bananes) se sont faites au détriment de la forêt primaire (déforestation, donc). Un peu comme si l’écotourisme était surtout un argument commercial, pas une préoccupation sincère. En conséquence, l’eau est très polluée, ce qui sera sans doute un problème dans les années à venir…

Voilà, donc j’ai finalement une impression assez partagée sur ce joli pays… Il faudrait peut être que j’y retourne pour en savoir davantage 😉 et pour découvrir la côte Caraïbe!

Enregistrer

79 Comments

  1. La première partie semble magnifique mais ce que tu dis ensuite, donne quand même à réfléchir …
    Je repars donc mitigée en espérant qu’il y a des explications à tout ça, quoiqu’on comprend que c’est surtout fait pour les touristes.
    A savoir s’ils les aiment, même s’ils les font vivre …
    Bonne fin de semaine … repos ou pas.
    Bisoux, anne

    • On n’a pas senti d’hostilité, bien au contraire, de la part des habitants!
      Bon dimanche, Dom!

  2. Très joli reportage sur ce pays avec des contradictions que l’on ne soupçonnent pas.
    Bonne fin de journée

  3. Dans un voyage il a toujours la phase 1 : enthousiasme, préparatifs, achat de livres et guides sur la destination, euphorie du départ. Puis vient le “feu de l’action : découvertes, photos, partage, visites, contacts . Enfin on rentre, on se pose un peu , on regarde quelques photos et arrive l’analyse , objective et c’est cela que tu nous fais partager aujourd’hui. C’est ton propre ressenti , il va être utile à ceux à qui tu auras donné envie , il y a quelques mois , de partir au Costa Rica.
    Bon week end Anne. Je t’embrasse
    Chinou

  4. Un joli pays pour le côté nature c’est sûr, mais tout y est trop balisé et trop tourné vers le papier vert… Dommage !

    • Cela reste beau et sans danger, ce qui est pas mal pour les touristes!

  5. Je ne connais ce pays qu’au travers de ton récit, pourtant en liberté ce qui est un plus je trouve, et de celui d’amis…au final malgré l’attrait de certains points je reste aussi assez partagé…mais peut être une occasion qui ne se refuse pas se présentera t-elle… merci pour ce bilan instructif

    • Peut être que si nous avions été encadrés, nous aurions senti les choses différemment, je ne sais pas!

  6. Merci pour tes splendides photos, j’adore !!!!! J’aime la nature aussi mais lorsque je vais dans un pays j’aime bien en connaître l’Histoire. Mettre une caisse à chaque départ de rando ou à chaque visite d’un lieu, j’avoue que cela ne me plairait pas, même si je suis tout à fait d’accord pour payer dans nombre de lieux accessibles au public.
    Merci encore pour ce magnifique voyage partagé avec nous.
    Bon WE Anne, bises à bientôt.

    • La forêt est tellement dense qu’on ne pourrait pas y marcher (ou très difficilement) sans les chemins nettoyés, ce qui a un coût. Mais les sentiers en France sont aussi souvent entretenus par les communes, ce n’est pas gratuit non plus. Pas évident de trouver le bon compromis.
      Bon dimanche, Maité!

  7. Merci pour ce voyage partagé, j’ai bien apprécié car je ne connais absolument pas ce pays. Tout comme toi j’aime le contact avec les habitants et découvrir le côté non touristique. Je vois qu’ici tu as été frustrée de ce côté là… Dans tous pays, il y a le bon et le moins bon, après tout dépend ce que chacun vient y chercher.

    Bises Anne.

    • Oui, on a du rater un truc sur les rencontres…
      Bon dimanche Caroline!

  8. bonjour Anne
    oui je suis bien d’accord avec ce que tu écris…a priori un pays paradisiaque avec des animaux une nature luxuriante
    m

  9. mais tout n’y est pas rose et l’argent est malheureusement le roi
    bon WE Anne ☺☺

  10. Oui pas évident de faire la part des choses et le paradis n’existe pas vraiment ! Merci en tout cas pour ce beau partage de photos et tes impressions

    • J’avais besoin de le poser un peu, oui, ce sentiment ambigu…

  11. Et oui, il y a l’envers du décor et les éoliennes, c’est le décor. Quant à l’armée, si le Costa Rica n’en a pas c’est parce qu’il y a un traité avec les EU qui le lui interdit et ce n’est pas par dévotion à la paix qu’il n’en a pas. Et oui, malheureusement, rien n’est idyllique, nulle part. Néanmoins, c’est vrai, les paysages sont splendides et c’est sans doute ce qu’il faut retenir.

    • Ah, j’avais raté cette info sur l’armée… c’est moins poétique!
      Oui, c’est quand même un très beau réservoir de la biodiversité et c’est beau!
      Merci pour ton message!

  12. Voilà qui rejoint pas mal les échos directs ou indirects que j’ai pu avoir sur le Costa Rica. Souvent des “c’était très bien, mais…”, mais une petite frustration d’un côté un peu trop organisé, un peu trop business. Maintenant, le bon côté de la médaille, c’est que ça profite peut-être davantage aux habitants, à voir.

    • C’est vrai que, pour le peu que j’ai vu, les habitants ne semblent pas miséreux, donc il doit bien y avoir des retombées pour eux. Même si, dans le sud côté Pacifique, les propriétaires de restaurants et hôtels semblaient surtout être des américains arrivés dans les années 70-80 et bien installés…

  13. Un compte rendu concis et précis très utile pour celui qui veut aller visiter ce pays tu es allé à l’essentiel.Merci

  14. Ce devait être un super voyage ! Je suis impressionnée que le Costa Rica n’ai pas d’armée, c’est beau.

  15. C’est vrai qu’à la vue de ce beau reportage et de toutes ces belles visions, on ne peut qu’être enchanté… Mais, on est de plus en plus déçu du mode de vie de certains Pays du Monde…qui restent à la ramasse dans certains domaines, et qui ne font rien pour évoluer ! Comme l’emploi des pesticides entre autre… mais…cela se voit aussi dans nos Pays, dits modernes… comme en Europe…comme l’histoire des œufs contaminés, qui servent à la fabrication de nos produits de consommation ! Et toujours…pour quelles raisons ? Vous avez deviné !
    Ami Gilbert d’Ahuy

  16. Salut Anne.
    Très bien ficelé ton bilan.
    C’est tout à fait ça, à la différence que nous avions un guide qui connaissait parfaitement l’histoire, et la vie locale, et la nature bien sûr.
    Nous avons donc aussi pu partager la vie des locaux, par exemple en logeant chez eux.
    Comme partout, il y a du bon et du moins bon.
    Nous en gardons quand même un bon souvenir.
    Bon we à toi.
    Bises.

    • Nous avons aussi logé chez des gens, mais ce n’était pas vraiment un moment de partage, aussi gentils et serviables nos hôtes aient-ils été. Bien sur, j’en garde un bon souvenir aussi, juste un petit goût de “il manquait quelque chose”!
      Bonne semaine!

  17. Un très beau pays mais le paradis n’étant pas sur terre … C’est frustrant, je sais. D’autant que les routes qui saignent les forêts primaires se multiplient, qu’on envase des anses et plages magnifiques pour des aménagements d’hôtel … et j’en passe.
    Continue à prospecter, il y a des îles dans le Pacifique qui sont, paraît-il, de vrais bijoux.
    Gros bisous

    • Ah, les îles du Pacifique, c’est tentant… mais c’est loin, ça exige des voyages un peu plus long… si tu as des pistes, je prends quand même ;-)!
      Merci! Bisous!

  18. belles photos au début une photo coup de cœur celle du volcan j’adore, et oui très touristique les chemins bétonnés dans la nature comme toi cela ne m’aurai pas plu, mais les animaux super, le paresseux j’aime.
    merci de nous avoir fait voyager malgré les petits flops
    bises amicales
    lyly

    • Ce n’était pas vraiment des flops, juste de petits regrets!
      bises

  19. Bonjour Mary, je trouve tes photos magnifiques et je te remercie pour toutes tes explications.
    Douce fin de dimanche.

  20. Oui, c’est l’envers du décor, de la médaille, partout dans le monde le tourisme est une ressource dont on “tire” le maximum…la plupart du temps, les bonnes affaires sont faites par les tours-opérateurs et les grandes chaines hôtelières.

  21. I especially like the image of the 5 school girls, showing that we really are THE SAME, all over the world!

  22. Great review of your trip to Costa Rica providing beautiful highlights of the trip!! Thanks for sharing!

  23. Bonjour Anne , je découvre ce beau pays grâce à ton article très intéressant , merci et bon après midi
    de 15 Août ! . escapade ,

  24. Tu as très bien résumé le pour et le contre. On en revient frustré et l’impression d’être passé à côté de la réalité de ce pays.
    Un très bon reportage.

  25. You encountered some fine birds and beasts. I like that colorful parrot. Some pretty landscapes, too.

  26. C’est un petit pays plein de charme et ce contact avec la nature est un moment merveilleux à vivre sans aucun doute. On ne peut pas leur en vouloir de faire du tourisme, une priorité et c’est en effet paradoxal d’utiliser les énergies renouvelables d’un côté pour polluer avec des pesticides d’autres parts. Je n’aimerais pas pour ma part ne me promener que dans des sentiers aménagés, ni que tout soit payant. En France hélas on en vient là de plus en plus dans des sites où ce bétonnage n’était pas forcément nécessaire et nous avons été dépossédés ainsi de certains lieux qui ont perdu ainsi, leur authenticité. En tous les cas c’est le cas en Provence mais pas que là. Bises et à bientôt

    • Oui, on est mal placés pour donner des leçons…
      Je ne connais pas la Provence, j’ai tort!!!
      Bisous Manou.

  27. Le pays parfait n’existe pas…Alors il faut se souvenir des belles choses que l’on a vues, des bons moments que l’on a passés… Mais je comprends ta frustration….
    Merci de m’y avoir emmenée en tous cas 😉

  28. Coucou. Je te remercie pour ce retour dont je devinais déjà les éléments que tu présentes ici. En effet, je trouve que la monétisation de la nature est très questionnante et comme toi, je déteste n’être prise que pour une touriste primaire qui vient seulement pour dépenser son argent. C’est donc une destination avec de forts contrastes. Je voulais y aller mais les événements de ma vie font que ce projet est pour l’instant mis à plus tard. Mais peut-être qu’un jour. En tous les cas, merci pour tes très beaux reportages. Bises alpines.

  29. je vais transmettre à un ami tes appréciations qui finalement avec son épouse ont choisi d’aller au Guatémala (beaucoup moins de touristes, des volcans, la nature et des gens très gentils et des marchés). Bises

  30. Bonsoir
    Un beau reportage et un bon compte rendu sur ce pays si un jour je le visite je saurais ce qui m’attends . Bonne soirée

  31. Merci pour ton retour honnête ! 🙂 C’est bien aussi de dire ce qui a moins plu, c’est plus impartial que d’encenser un endroit comme si on nous avait donné une valise pleine de billets pour en parler ! :p

    • Merci! Ce n’est pas comme ça que je vais devenir une “influenceuse-voyages” mondialement connue, zut 😉 !

  32. This must have been a wonderful trip! I have always wanted to go there. The pictures of the birds and the volcano is just spectacular!

  33. Ca a l’air d’être un superbe pays, malgré les dérives que tu soulignes dans ton article.
    La photo du perroquet est sublime!

  34. Bon et bien voilà, dommage ! Après lecture, ce magnifique pays qu’est le Costa-Rica restera en dehors de ma liste et pourtant il semble être très “à la mode” dans les agences de voyage …!!! Très choquée par le mensonge sur l’écologie et surtout par l’emploi de pesticides, par la déforestation et la pollution de l’eau …
    Merci pour tes magnifiques photos qui m’ont permis de “le visiter”.
    Bon week-end.

    • C’est une destination sans danger: stabilité politique, pas de maladies, pas de problème d’hygiène, et c’est très beau, ce qui en fait une destination prisée. Pour le reste, il y aura peut être des améliorations avec une prise de conscience (soyons optimistes!).

  35. Un super reportage, t’es clichés sont superbes.
    Mais une impression que tu nous montres que les bonnes choses de ce pays!……)

  36. Je tombe des nues à propos du Costa Rica premier utilisateur de pesticides .
    Merci de nous donner ton point de vue .
    Mais les photos des paysages sont superbes .

  37. Merci pour ce retour sur le Costa-Rica

    Je suis allé 3 fois au Costa Rica en individuel (sac à dos), et sur les mois de novembre/décembre, pour tenter de voir ce qu’était réellement l’éco-tourisme – Intérêt aussi pour faire la comparaison avec le tourisme nature en France.
    Je suis en phase avec certaines remarques de votre post et moins sur d’autres.
    La nature sauvage est partout et j’ai évité au maxi de faire les parcs payants des circuits de tour operators. Vu beaucoup d’animaux dans la jungle autour des lodges !
    La nature est extraordinaire au regard d’un Français mais cet environnement exceptionnel, et en partie protégé, subit localement des atteintes liées au développement des infrastructures et de l’agriculture industrielle. Le pays est divisé entre protecteurs de la nature et aménageurs du territoire. Les débats sont chauds/violents.

    Pour moi, cela reste encore un incontournable pour les passionnés de nature.
    Coût des visites : j’ai toujours pris un guide pour une première visite d’un refuge/parc naturel et payé ce qui était demandé. Le fait que ces personnes vivent en partie de ce travail de guide est important pour limiter la casse environnementale. En +, on n’a pas l’oeil exrecé pour voir la faune locale. Mais j’ai fait les balades suivantes ou hors parcs, seul sans pb .
    Perso, de très bons contacts/échanges avec les Ticos. Mais entendu des critiques d’étrangers installés là-bas. Il semble que le trafic de drogue transite aussi par le Costa-Rica et que cela pose qq problèmes.

    Côté culture, les musées de la capitale sont très bien (et chers).

    Il y aurait beaucoup à dire sur ce pays hors-norme.

    Anecdote : je ne suis jamais arrivé à voir un volcan (les nuages …). Donc merci pour les photos ;o)

    • Bonjour,
      Merci pour ce long commentaire!
      C’est sur qu’en un seul voyage, je n’ai qu’une impression partielle.
      Nous sommes partis sans tour operators, mais avec les conseils d’amis partis avant nous, et en effet, nous avons vu plus d’animaux hors des parcs que dans les parcs.
      Entièrement d’accord sur les guides, on s’est mal débrouillés de ce côté-là.
      Nous n’avons pas eu le temps d’aller à la Capitale, là aussi, nul doute que la culture y est plus importante, mais il fallait faire des choix.

      Oui, on perçoit bien ces tensions, difficile de donner des conseils quand on a fait des (mauvais) choix quant aux écosystèmes chez nous.

      Arf, pas de chance pour les volcans. Quand nous étions au Poas, un jeune homme faisait des vidéo avec un drone (sur demande du parc). Il nous a dit aussi qu’il venait souvent, et que c’était la 1ere fois qu’il le voyait si bien! Nous avons eu de la chance (ça compensais le pneu crevé la veille 😉 )

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

%d bloggers like this: