Semblables ou différents ?

Semblables ou différents ?

Tout voyage à l’étranger est l’occasion de se confronter à ses propres habitudes et à celles du pays qu’on découvre. La Chine n’a pas fait exception…

Nous avions  des réserves quant aux libertés individuelles, bien sûr, mais honnêtement, on n’a pas senti l’oppression constante qu’on imaginait. Ni pour nous, ni pour les habitants que nous avons croisés. Certes, ils n’ont pas accès à facebook, mais les jeunes sont tous connectés en permanence à QQ,

l’équivalent chinois, sur leur smartphone. On n’a pas visité tout le pays et on a surement évité les coins les plus pauvres, mais il nous a semblé que les gens ne mourraient pas de faim, et qu’une certaine solidarité semblait exister. (Là, on s’est peut être complètement trompés). Les sourires, la surprise face à la différence sont universels, l’envie de consommer semble l’être aussi.

Voici tout de même quelques différences amusantes que nous avons notées dans les habitudes.

 

La sieste

Il fait très chaud l’après midi, est-ce la raison pour laquelle la sieste semble inévitable ? Que ce soient les commerçants devant leur boutique ou les ouvriers d’un chantier, tout le monde fait une pause et s’assoupit, regardez :(faites défiler les images en cliquant sur les flèches)

Le style

J’ai mis du temps à comprendre ce que le monde entier entendait par « la parisienne » et son style inimitable. Eh bien, disons qu’en Chine, on n’est pas à la recherche de ce style là. Il fait chaud, pourquoi s’embêter ? Les hommes relèvent leur T-shirt et se baladent le ventre à l’air. Les femmes portent des sandales avec des chaussettes en nylon, particulièrement dans le Nord.

Sortir en pyjama n’est même pas un problème. En revanche, il faut toujours avoir une ombrelle avec soi pour se protéger du soleil (pour un chinois, le bronzage est associé au statut des paysans) ou des averses. Et toujours prendre une gourde remplie d’eau bouillie et agrémentée d’un demi-citron pour s’hydrater.

habitudeschinoises31
habitudeschinoises35

Les fils électriques

Juste pour mes amis physiciens, regardez ces branchements :

Les enfants

Les enfants ne portent pas de couche, mais des culottes fendues, jusqu’à 3 ans.

habitudeschinoises29
habitudeschinoises44

Le partage des repas

Je ferai sans doute un article sur ce qu’on a mangé en Chine. Il y a un point commun, c’est que tous les repas sont servis dans un plat central (ou plusieurs) et chacun se sert avec ses baguettes et son petit bol. Ce partage implique que les gens mangent ensemble autour

d’une table. Et il est très fréquent de voir les gens manger dans la rue, devant les magasins, sur de petites tables et des tabourets ad hoc. Les commerçants d’ailleurs semblent manger devant leur boutique avec toute la famille.

Vous pouvez faire défiler les images en cliquant sur les flèches.

Se retrouver dehors

Tous les soirs, et dans tout le pays, nous avons vu les gens se rassembler sur le trottoir et partager un repas, discuter ou jouer ensemble, toutes générations confondues. Le jeu semble avoir une place importante dans les activités des Chinois. J’ignore toutefois si ces réunions se font quand il fait froid.

Les animaux en cage

Partout, nous avons croisé des oiseaux en cage, dont un mainate qui nous saluait « Ni Rao » « bye bye ». On a vu aussi des tortues.
Je ne parle pas des poissons à l’entrée des restaurants, ceux-là sont plutôt destinés à finir dans les assiettes 😉

Vous pouvez faire défiler les images en cliquant sur les flèches.

Les vendeurs ambulants.

Ce sont sans doute ceux qui utilisent le plus les vélos ! on trouve partout des vendeurs de fruits, de miel ou autres, difficile d’avoir faim en Chine !

Vous pouvez faire défiler les images en cliquant sur les flèches.

Les transports.

Les vélos de mon imaginaire ont été remplacés par des voitures, des millions de voitures, souvent des modèles allemands, parfois français, mais toujours en modèle Large (même des modèles qui n’existent pas chez nous sous ce format). Signe extérieur de richesse. Les Chinois ont envie de consommer… Nous avons aussi testé le TGV, comme le notre, un peu plus large et repas servi à bord (compris dans le billet)…allô, la SNCF?

Toutefois, on trouve encore des deux roues, la plupart du temps motorisés. Des vélos à moteur, donc (les scooters sont plus chers). Parfois avec de grands parasols. Et équipés pour les transports familiaux. Regardez bien les deux femmes à vélo, elles ont chacune des passagers clandestins 😉 .

Vous pouvez faire défiler les images en cliquant sur les flèches.

 

La pratique des activités dans les parcs

Là aussi, partout, et toute la journée, avec  bien sûr une préférence pour le matin tôt, nous avons vu des gens dans les parcs qui pratiquaient de multiples activités.  Il ne faut pas imaginer les parcs comme des endroits paisibles. De toute façon, je n’ai pas trouvé d’endroit véritablement paisible lors de mon circuit. Les Chinois sont nombreux partout et bruyants partout.
Ils jouent des instruments de musique traditionnels ou chantent. Ils présentent un goût affirmé pour la danse. Quelqu’un vient avec une sono, met de la musique et commence à danser, et les autres s’alignent et font pareil. Quelques dizaines de mètres plus loin, un autre fait de même avec un autre style

de musique, il ne reste qu’à choisir. On croise même des danseuses de flamenco !

Le Taï chi, cette discipline ancestrale, interdite pendant la révolution culturelle, tient le haut du pavé. Les pratiquants croisés sont plutôt âgés. Beaucoup pratiquent à main nue, nous n’avons croisé que 2 pratiquants à l’épée, et personne à l’éventail (dommage, j’aurais bien aimé m’y remettre si l’occasion s’était présentée). Nous n’avons vu qu’un seul groupe pratiquant le Qi gong aussi.

Vous pouvez faire défiler les images en cliquant sur les flèches.

habitudeschinoises46
habitudeschinoises51

La calligraphie à l’eau.

La calligraphie chinoise est un art dont on voit la beauté mais ne soupçonne pas toujours la complexité. Une ligne qui semble droite peut être formée par un point arrondi puis une ligne, le tracé de chaque partie étant indispensable à l’harmonie finale.

Des maîtres de calligraphie s’entraînent ou font des démonstrations, munis d’un grand pinceau avec de l’eau sur les pavés. Ils tracent des symboles qui s’évaporent aussi vite,  rappelant l’aspect éphémère de toute chose.

Vous pouvez faire défiler les images en cliquant sur les flèches.

Eh bien, je ne pensais pas avoir tant de choses à raconter… Et j’en oublie… Je pense à cette tendance curieuse qui consiste à vouloir porter des noms occidentaux, qui nous a conduit à croiser à l’accueil d’un hôtel Kevin Liu, Jacky Zhiang, Robin Wang, et Shirley aussi…

« Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis » Antoine de Saint-Exupéry

habitudesdeco2
habitudesdeco

30 Comments

  1. La première photo de sieste est assez drôle je dois dire. Ils semblent être tellement détendus qu’on pourrait quasiment les croire … mort, genre après une attaque chimique !
    Ca va être la prochaine découverte pour moi la Chine. Pour le moment, ma page chinoise est vierge, reste à savoir par quel côté je va commencer à la noircir.
    Tu es restée sur la côte est c’est ça ?

    • A l’échelle de la Chine, oui, on était plutôt à l’Est. Mais on avait quand même du train et deux vols intérieurs pour aller à Pingyao puis Xi’an et enfin Yangshuo. On ne peut pas dire que ces villes soient à l’Est… 😉
      Mais connaissant tes goûts, ce n’est pas de ce côté-là que tu vas te diriger, je parie sur l’Ouest, hors des sentiers battus, là où ça ressemble davantage à l’Asie Centrale, non?

    • Je suis plus attiré par l’ouest en effet, mais il y a tout de même des incontournables qu’il me faudra visiter un jour (genre la citée interdite). J’aime vadrouiller hors de sentiers battus, mais je n’en fais pas non plus un dogme. Il y a des choses à vivre et à voir sur les sentiers battus. J’aime varier un peu, je pense.

      • Tout dépend combien de temps tu pars, c’est grand, la Chine!
        La Cité Interdite n’est pas ce qui m’a le plus touchée pendant ce voyage. Peut être parce qu’il y a trop de monde?

  2. On m’a montrer des menus dans des restaurants qui le prouvent : les tortues que tu as vu sont destinées à être mangées !

  3. Ce qui est génial avec tes articles voyage, c’est que tu permets d’aller au delà des clichés que l’on peut avoir, et tu nous donnes clairement envie d’y aller <3

  4. Moi je trouve cet ambiance géniale, les photos sont tellement touchantes, ils sont a mille lieux de nous et au final je les envient vraiment.
    Merci pour ce beau reportage.
    Bisous et les photos des siestes sont sublimes.

  5. Toutes ces différences culturelles sont passionantes à observer. Je connaissais quelques unes de celles que tu relates mais j’en ai découvertes bon nombre aussi. J’aime beaucoup l’idée de la caligraphie éphémère à l’eau, tout une symbolique et en tant que maman, je me demande comment se gère concrètement leur combine de culotte percées. Merci pour ce bel article très richement illustré.

    • J’avoue ne pas avoir la réponse pour les culottes percées…

  6. C’est super intéressant comme article ! Tes photos sont très bien prises aussi 🙂

  7. Merci, je retrouve la chine typique dans tes photos, image que j’aime le plus, c’est les danses , chants et jeux dans les parcs publics en Chine, quand j’etais la , a Kunming, c’etait mon endroit favorit quand j’etais libre

    • C’est vrai que les parcs sont un concentré de vie, en Chine! Merci!

  8. Ce réseau de fil électrique est tout bonnement terrifiant ^^
    Tes photos sont magnifique, j’ai l’impression de voyager tout en restant chez moi ^^, merci pour ces partages. Il me tarde d’en voir plus ^^

  9. Bonjour Anne,

    Très enrichissant ton article. J’ai fait divers découvertes, la sieste (rigolo de les voir ainsi assoupis), les culottes percées, leur peau qu’ils tiennent à conserver pâle, le dîner dehors, les fruits ( wow, il y en a partout!). Et j’aime beaucoup la présentation de tes photos. C’est très complet. Merci du partage.

  10. J’ai beaucoup aimé cette déambulation chinoise.
    Il paraît que quand les chinois viennent en Europe, ils reçoivent d’abord une leçon de savoir vivre! Ne pas cracher, ne pas manger avec ses doigts (et oui, ils ont des baguettes!… Ils doivent nous trouver bien tristes et stressés surtout à Paris ou dans les grandes villes (je doute qu’ils aillent visiter nos campagnes comme vous qui apparemment n’êtes pas trop allés en dehors des villes. Je pense qu’à la campagne, la vie est toute autre et souvent il n’y a pas grande richesse!!!

    • Merci. Je pense, peut être à tort, que les Chinois qui viennent en France ne sont pas représentatifs: ils ont les moyens de voyager! Et effectivement, nous n’avons pas traversé les provinces les plus pauvres… C’est vrai que notre grisaille doit les perturber! Moi, j’aime bien manger comme les Chinois ;-)…

  11. Quel beau reportage, Anne… ce genre de voyage apporte toujours quelque chose que ce soit pour Soi ou pour raconter à notre entourage, merci.

    • Merci, oui, c’est vrai, même si la langue est vraiment un obstacle en Chine.

  12. Jolies tranches de vie, c’est vraiment très dépaysant !
    Très belle semaine, bisous !
    Cathy

  13. Chaque pays à ses différences, à nous de nous adapter. Pourquoi serions nous, mieux que les autres, nous avons nos habitudes. Sont elles meilleurs que les autres ? Je ne sais pas. Je vis en Espagne, c’est différent de la France, j’y ai rencontré des Français surpris que l’on ne parle pas français, que l’on mange différemment. Parfois je me demande s’ils ne sont pas surpris de rencontrer tant d’espagnols.
    Excellent article bien documenté avec de magnifiques photos.
    Passe un bon dimanche.

    • Ah oui, les Français qui se plaignent qu’on ne parle pas français là où ils sont, ça me fait toujours rire!
      Ce qui m’amuse, c’est quand même les similitudes fondamentales qui ressortent malgré les habitudes différentes! Merci pour ta visite et ce commentaire.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

%d bloggers like this: