La Tour Eiffel dans le brouillard et autres expériences.

La tour Eiffel dans le brouillard

La Tour Eiffel dans le brouillard et autres expériences.

Puisque j’étais à Paris pour voir l’exposition Chtchoukine (à lire ici si vous n’avez pas vu), j’en ai profité pour aller voir d’autres expositions. Je n’avais pas particulièrement de plan de route. Mais en attendant l’ouverture de la fondation Vuitton, j’ai discuté avec une femme qui m’a dit être « member of the board » d’un musée new yorkais, le New Museum of Contemporary Arts (oui, je suis entrée en VIP, je vous l’ai dit 😉 ). Elle passait 3 jours à Paris pour des repérages. Et elle était particulièrement enthousiaste sur la Carte Blanche Tino Sehgal (j’y étais allée la veille, l’occasion pour moi de voir La Tour Eiffel dans le brouillard) et pour l’expo Cy Twombly. Donc, sur ses conseils, je suis allée à Beaubourg.

La tour Eiffel dans le brouillard
La tour Eiffel dans le brouillard

Magritte, La trahison des images.

Cette exposition est clairement victime de son succès. J’ai fait une heure de queue pour avoir les billets, et presque autant pour accéder à la salle au dernier étage. Si tout le monde connaît « Ceci n’est pas une pipe », on sait peut être moins que Magritte était passionné de philosophie. Une centaine d’œuvres, tableaux et dessins sont présentés avec la philosophie comme fil conducteur. On découvre donc des tableaux de mots, d’images, l’allégorie de la caverne, et les divers rideaux. J’avoue qu’il y avait tellement de monde devant chaque œuvre que je n’y ai pas pris un grand plaisir. Tout de même, j’ai bien aimé voir « en vrai » quelques œuvres et les lettres présentées en vitrine. Voilà quelques tableaux, pour ceux qui n’iront pas à Paris.

Cy Twombly.

Soyons honnêtes, je n’en avais jamais entendu parler. Et si cette personne ne m’avait pas conseillé l’expo, je n’y serais même pas allée.

Il s’agit d’une rétrospective des 60 ans de carrière de cet américain. 3 grandes parties sont identifiables. Dans la 1ère, les tableaux ont été faits après l’assassinat du président Kennedy. C’est assez violent, les toiles sont maltraitées… parfois, on dirait des graffitis, mais c’est illisible. Bref, je n’ai pas du tout été touchée, on pourrait croire que le travail porte surtout sur les rythmes d’écriture, mais mon œil “d’apprentie-calligraphe” n’a pas réussi à identifier ce rythme…

Une 2ème partie s’intéresse à l’Illiade et aux dieux grecs. Là encore, des « textes » vraiment sans soin qui m’ont laissée sur ma faim.

La dernière partie, plus récente, est réalisée sur d’immenses toiles, avec de grandes fleurs en couleurs. A part la taille vraiment imposante des toiles, je n’ai pas été émue. Si bien que j’ai pensé qu’il serait plus amusant de prendre en photo les gens devant les tableaux. Je vous laisse lire la circonspection dans les attitudes (ou en tout cas, celle qu’il m’a semblé y trouver).

Bref, je n’ai pas tout compris, je crois…

Brassaï

En revanche, au sous-sol, une mini expo présente des photos prises par Brassaï. Des photo en noir et blanc de murs parisiens dans les années 50, couverts de graffitis. Simple et beau, là, je me suis régalée.

Une vraie expérience: La carte blanche à Tino Sehgal au Palais de Tokyo.

J’ai lu certaines critiques disant que l’expo Cy Twombly leur avait donné l’impression d’avoir vécu une expérience. Moi non. En revanche, il y avait une véritable expérience à vivre au Palais de Tokyo avec la Carte Blanche à Tino Sehgal.

Ceux qui connaissent l’artiste savent de quoi il s’agit. Pour les autres, c’est une surprise. Là aussi, la queue était longue. Mais j’avais un coupe file. Heureusement, car mon avion avait une heure de retard à cause du brouillard (vous avez vu la Tour Eiffel?), donc il me restait peu de temps avant la fermeture. Parce que bien sur, j’arrivais à Paris le dernier jour de cette exposition.

Pas de tableau, de sculpture, non. Aucune « œuvre » au sens classique. Mais des rencontres, des contacts, des questions. Dans l’immense Palais de Tokyo, des artistes, vêtus comme les visiteurs, qui allaient et venaient. Puis qui s’arrêtaient et se mettaient à chanter, avant de reprendre leur danse ou leur marche. Une autre salle présentant un film. Une autre encore était plongée dans l’obscurité. Il en sortait des chants, et une vibration incroyable puisque les artistes s’exprimaient dans le noir. Dans la pièce la plus prisée, celle pour laquelle la queue était longue, 30 minutes pendant lesquelles les artistes venaient vers vous pour vous poser des questions assez philosophiques. Bref, rien de photogénique, mais une magnifique expérience

J’ai donc vu la tour Eiffel dans le brouillard, puis vécu d’autres expériences intéressantes dans les musées parisiens cet hiver. Et vous, avez-vous de belles expériences “muséologiques” à partager? Connaissiez-vous Cy Twombly? Tino Sehgal?

67 Comments

  1. Bonjour Anne,
    Tes ressentis et analyses me réconfortent, nous sommes au moins deux du même avis. Je serais curieux de connaitre le prix des “gribouillis” de cet américain car j’ai quelques pots de peinture dans mon garage…..OK je suis un ignare en matière d’art
    Belle journée
    dany

  2. Vraiment intriguant je trouve ce Twombly. Tes photos sur la rétrospective a su ouvrir ma curiosité sur le personnage.
    Sinon, vraiment très belle la photo de la tour eiffel !

  3. Ce que je préfère c’est Magritte et ta photo de la Tour Eiffel dans le brouillard !! Pour répondre à ta question, je ne connaissais aucun de ces deux artistes. Twombly, cet artiste américain et ses graffitis ne me plaisent pas du tout, je préfère les vrais graffitis. Par contre finalement tout peut-être une expérience à vivre. Bon week-end et merci du partage.

    • J’ai lu qu’il n’aimait pas le terme “graffiti”, d’ailleurs, pour moi, ce n’en sont pas… Ah oui, j’ai eu bien froid pour faire cette photo!

  4. Je ne raffole pas de la peinture surréaliste bien qu’ayant déjà vu quelques oeuvres de Magritte. Par contre, je suis profondément choquée qu’on puisse exposer des “oeuvres” telles que celles de Cy Twombly …. Un enfant de 4 ans ferait mieux … 🙂 ! Je préfère de loin les peintres impressionnistes ! Quant aux “situations” organisées par Tino Sehgal, je trouve l’expérience intéressante en soi mais cette “oeuvre” éphémère n’entre pas dans le cadre d’une “exposition” mais plutôt d’une “expérience” humaine.
    Merci pour ce partage car j’ai fait la connaissance de deux “artistes” … Chouette ta tour Eiffel !
    Douce soirée.

    • Oui, d’ailleurs pour Tino Sehgal, c’était intitulé “carte blanche”, pas exposition ;-)!
      Belle fin de semaine, Jo.

  5. Bonsoir Anne , Jolie cette grande Dame ..Très émue puisque je suis née dans la capitale …je ne suis pas fan non pus de ces artistes qui gribouillent n’importe quoi ..et qui ont vraisemblablement du succès..si c’est toi qui sort ces toiles , ça n’a aucun effet !!! du foutage de crâne ! Mais bon, c’est comme ça. En tout cas, merci pour cette visite .
    PAt
    Très belle photo

    • Je connais mal les circuits qui mènent à une exposition à Beaubourg, mais la communication autour est essentielle, ça ne fait aucun doute.

  6. Bonsoir chère Anne,
    Très jolie photo de la Tour Eiffel.
    J’adore Magritte sans être chauvine ! Je sais qu’il était au centre Pompidou, j’adore ses oeuvres.
    Ceci n’est pas une pipe, on voit tout de suite son humour, il était génial.
    Les autres peintures, je pourrais en faire autant, il y a peinture et peinture ! Je trouve cela affreux.
    Magritte a sa griffe, c’est spécial, mais beau.
    Joli billet.
    Bon week-end, bonne soirée, bisous.

    • Contente , chère Mousse, que tu aies eu plaisir à cette visite virtuelle!

  7. j’aime beaucoup ta tour Eiffel dans le brouillard et l’expo Magritte a tout pour être une réussite, par contre je n’aime pas beaucoup les graffittis , je les aime en art de rue.
    très belle soirée, bises
    danièle

  8. Elles sont belles tes photos de la Tour Eiffel dans le brouillard ! Non désolée, aucune expérience ” muséologique ” pour moi, ils ne sont pas légion par chez moi !
    Belle soirée !
    Cathy

  9. En effet expérience très originale mais je crois que c’est l’expo Magritte qui m’aurait le plus plu bien que je n’aime pas vraiment le monde ….

    Gros bisous et belle nuit !
    Lavandine

  10. Des expos très éclectiques ! Moi non plus, je n’ai pas tout compris, surtout celle de Crowmbly. Il me manque les clés pour apprécier pleinement les gribouillis, tags, pages d’écriture, tâtonnements picturaux des premières toiles. Mais je ne regrette pas d’en avoir eu un aperçu, l’art est toujours très subjectif…

  11. Pour ma part, trop de monde pour une expo qui me parait trop ” Parisienne”…peu sensible à l’art “snob” (très perso comme analyse hein, je ne lance pas de polémique…) qui nous oblige à chercher pourquoi on devrait aimer….des que je me pose la question, c’est que c’est raté pour moi !! :):)
    Mais merci pour la belle photo “Eiffel en brume” 🙂

  12. What a beautiful capture of the Eiffel Tower in the fog!! The lighting does a great job illuminating the fog. Great tour of the exhibit as well.

  13. Je n’ai pas vu ces expos. Dès que les queues sont importantes, je renonce et là, je ne regrette pas. Merci pour tes expériences. Je suis juste allée voir la peinture américaine des année trente à l’Orangerie. Expo qui m’a beaucoup intéressée car je ne connaissais pas du tout les artistes présentés à part Hopper que j’ai découvert récemment. J’ai tout à portée mais ne suis pas vraiment au courant malgré un abonnement à Paris bouge. Gros bisous et bon week end !

  14. Que de belles photos et explications.
    J’adore ton idée de prendre les gens en photo devant les tableaux !
    Ils semblent aussi perplexes que nous en voyant ces “oeuvres” …
    Merci de nous faire profiter de ta curiosité, c’est toujours un plaisir de te lire.
    Bon dimanche … un peu moins froid.
    Bisoux, anne

  15. je ne dis pas bravo pour cet américain un enfant de l’école maternelle ferait beaucoup mieux , mais il n’aurait pas de place dans un musée car des dessins d’enfants sont a leur porté mais des adultes dessinant comme des enfants c’est très bien donc on expose franchement je ne paierai pas pour voir ça, quand a Magritte c’est mieux mais je n’apprécie pas trop, mais c’est plus clair.
    belle photo de la tour eiffel la j’apprécie à 100%
    bises amicales
    http://www.lenordcotentin.com

  16. Une chose est sûre pour moi, je n’irai pas voir cette exposition Crowmbly ! Par contre tes photos sont magnifiques et la tour Eiffel “sublime” ! Merci pour ce partage très intéressant. Bon dimanche. Cath

  17. Super article ! Merci pour ces super photos et ce tour d’horizon. J’avais la flemme de subir la queue pour Magritte, merci pour l’aperçu ! et petit fou rire face à tes super photos de gens circonspects devant les gribouillis…

  18. une superbe photo de la tour Eiffel dans le brouillard Anne

    je ne pense pas que le travail de Crowmbly pourrait m’intéresser..

    et à Bruxelles, il y a le “musée Margritte”..

    bon dimanche

  19. Merci pour ce beau post ! Je suis une inconditionnelle de la Tour Eiffel et Magritte j’adore ! Je ne connaissais pas Twombly et je ne suis pas fan mais il en faut pour tous les goûts ! Quant à Tino Sehgal il faudrait que je le “vive” pour savoir

  20. J’aime beaucoup tes photos de “la circonspection dans les attitudes” , il y a vraiment quelque chose de cet ordre là qui se dégage de ces attitudes que tu nous partages ici, oui, j’aime beaucoup !

  21. Bonjour Anne,
    J’ai rencontré Cy Twombly à travers un super stage avec le calligraphie Brody Neuenschwander qui nous a fait un cours sur l’art contemporain et particulièrement d’art conceptuel tout en pratiquant la calligraphie… à sa façon. Ca a changé mon regard sur les gribouillage de Cy Twombly et même si je ne suis pas super fan, j’ai pu apprécier certaines de ces œuvres avec oui… une émotion !
    On en reparle.
    Et merci de ton partage. Je ne connaissais pas cet artiste, Tino Sehgal, mais d’après ce que tu en dis, ça devait être super !

  22. bonjour Anne
    ah Magritte le fameux 🙂
    et Twombly. je connaissais et j’adore
    supers expos
    bon dim a toi
    ☺☺

  23. Bon, je viens de lire tous les commentaires, et ça me fait drôle de sentir tant de répulsion ou d’incompréhension pour l’œuvre de Cy Twombly…
    Alors j’ai envie d’en dire un petit peu plus.
    Pour moi, rien de plus beau que le sourire d’un enfant.
    Et souvent, je recherche cette innocence de l’enfance… et cette quête me fait aussi découvrir une palette d’émotions qui ne sont pas toujours en ton pastel….

    Avec sa technique et sa connaissance de l’histoire de l’art (ou pas) , l’Artiste (en général) tente aussi de se rapprocher de cet état premier de l’enfance, par la liberté qu’il prend avec la forme, quitte à nous choquer en transgressant les conventions.
    Voilà pourquoi un peintre reconnu va peindre des dessins d’enfant, et il est reconnu parce qu’il est un des premiers (normalement le premier le plus doué…) qui y parvienne. Après, les suivants s’en inspirent et cela peut créer un courant, une école.
    Pour moi, ce que veux transmettre Cy Twombly c’est la pulsion de vie, et il utilise le langage, la symbolique et les gestes de la petite enfance pour l’exprimer.
    Les Grands Artistes novateurs de l’histoire on le plus souvent été rejeté par leurs contemporains. Leur courage : Oser . Dans ce courage réside l’énergie puissante du renouveau et je vois Cy Towmbly comme faisant partie de ceux-là.

    Attention à ne pas confondre le joli, l’émotionnel et l’art… c’est juste différent. Mais un dessin d’enfant est-il vraiment joli ??? Je me rends compte que le plus souvent, nous aimons le dessin d’un enfant de façon conceptuelle.
    Parce que c’est Notre enfant ou Cet enfant là.
    Et si nous regardons vraiment ce dessin, nous l’aimerons peut-être, aussi, parce qu’il nous parle de lui.
    Mais son langage est souvent abstrait et incompréhensible parce qu’il ne sait pas encore utiliser tous les codes de “l’âge de raison”. Ne nous rapprochons nous pas alors un peu plus de ces tableaux si simplistes de Cy Towmbly… qui nous laissent peut-être aussi désarçonnés que le beau dessin d’un petit de 2 ans…
    Peut-être nous manque-t-il juste le sourire rayonnant de l’artiste pour ouvrir notre cœur à son élan vers nous, et au final accrocher l’œuvre au dessus de notre bureau ?

    Pour finir, j’ai envie de rajouter une remarque qui me tient personnellement à cœur, moi qui exerce une profession ou j’enseigne la “belle écriture”.
    L’artiste, celui qui ose parler de son plus intime, de son plus profond, n’est pas un décorateur.
    Et même si c’est un art en soi de créer l’harmonie, l’art ne se limite pas à ça, ni à la maitrise d’une quelconque technique, aussi difficile soit-elle.
    Et on a le droit de pas aimer ce qui nous fait grincer des dents, mais c’est aussi la vie. Et l’art parle de la vie.

    C’est pourtant en essayant de comprendre ce qui nous est étranger que nous faisons les voyages les plus intéressants ?
    Qu’en pensez-vous ?

    • Merci Anne pour cet éclairage. Je me doutais bien que certains auraient quelques explications, je n’avais pas pensé à toi!
      C’est souvent le cas avec l’art contemporain, il faut une mise en perspective pour comprendre (un peu comme une visite au Musée des Abattoirs, si tu n’as pas un guide, tu ne perçois pas grand-chose, alors que si le guide t’explique le contexte et les intentions, c’est plus intéressant).

      Honnêtement, je n’ai pas gardé les dessins de mon fils 😉 .

      Mais dans les dessins d’enfants très petits, il y a certes des lignes et de la couleur, souvent, mais pas de texte. Donc on est vraiment hors des codes. Alors que là, il y a, en particulier dans la série centrale, presque toujours du texte. C’est là que j’ai le moins accroché.
      C’est bizarre, non, de faire semblant de n’avoir pas les codes quand on les a déjà?
      Après, il faut admettre que non, un enfant ne saurait pas faire un tableau de 2 m sur 6 m avec des grandes fleurs comme ça, justement parce qu’il n’a pas les codes de la gestion de l’espace!

      En tout cas, ça n’a laissé personne indifférent!

  24. Merci Anne et tous ceux qui ont commenté ton post de m’avoir permis d’exprimer quelque chose de très profond en moi.
    Oui, j’adore ce que fais Cy Twombly !

  25. Il y a un musée Magritte à Bruxelles. Je l’ai visité. Je n’aime pas tout, mais certaines œuvres me parlent.
    Ta deuxième exposition, c’est dans une école maternelle?
    Bonne semaine.

  26. Tes photos, sont très belles, c’est bien que tu ai été autoriser à en prendre. Ces expositions, m’aurais plu

  27. On ne peut aimer ces œuvres dans leur globalité, certaines sont plus attirantes, émotionnelles plus que d’autres à chacun de faire son choix..

  28. Merci pour les provinciaux 🙂 passer de Magritte à Cy Twombly que je ne connaissais pas doit être plutôt déconcertant, là est l’expérience unique 🙂 sinon….

  29. Merci Anne… pour ce formidable Article… car, nous n’avons guère l’occasion de monter vers la Capitale… surtout en Hiver ! Et, il y a tant de choses à voir et à faire à Paris… au fait… j’ai retrouvé la Newsletter dans mes SPAM !!! Du coup, j’ai mis : Non SPAM… J’espère que ça marchera cette fois… mais, je vais continuer de faire très attention avant de les vider …
    Bonne soirée,
    Gilbert

    • Tu n’es pas le seul dans ce cas, Gilbert, près de la moitié de mes news ne sont pas ouvertes, je pense que c’est parce qu’elles partent directement à la poubelle 🙁
      J’espère que ça marchera mieux maintenant!
      Bonne semaine.

  30. Bonjour Anne,
    La tour Eiffel dans le brouillard est superbe. Ces expositions sont sympas, bon je n’aime pas tout. Brassaï j’adore !
    Bonne journée, bises, Véronique

  31. Bonjour Anne,
    Autant je suis familiarisé (un peu) avec le surréalisme, autant je suis dans la plus profonde perplexité devant Twombly. Il y en a pour tous les goûts dans ces visites parisiennes au demeurant très instructives.
    Quant à la photo de la tour Eiffel, elle est très belle mais inquiétante, ce brouillard fait un peu peur.
    Merci.

  32. Un superbe article !!! Il est vrai que je n’aurait pas aimé non plus cette exposition de CY TWOMBLY.!! Merci pour le partage!! De très belles photos

  33. L’exposition de Magritte devait être intéressante à voir quand aux autres artistes je crois qu’il faut approcher leurs oeuvres avec un regard d’enfant et de l’imagination . Bonne soirée.

  34. Un joli tour d’horizon culturel. Horizon que l’on peine à voir sur ta photo de la Tour Eiffel, impressionant !

  35. J’aurais aimé faire la photo de la Tour Eiffel dans le brouillard. Par contre je ne comprends rien à certaines peintures , alors je passe mon tour.
    Bonne soirée Anne

  36. Je veux dire merci pour partager cet art magique avec nous Anne … il y en a tellement qu’il m’a fallu une demi-heure pour les apprécier tous …
    et “that is a pipe” j’ai fumé un juste comme cela pendant 35 ans … Bravo!!
    Bisous…. peter/pierre:)

  37. Tu sais Anne, en peinture, il n’y a rien à comprendre. Tu aimes ou pas ; tout est dans l’émotion que te procure une toile. Le contexte, ton humeur, le lieu sont autant de facteurs qui peuvent intervenir dans ton ressenti et ceci est valable pour une oeuvre de maître comme pour le graff’ ou le street art. Je t’embrasse. Chinou

  38. Je ne suis pas très “musée” d’ailleurs on en a pas beaucoup, mais je suis resté accroché à cette photo de la tour Eiffel, c’est un petit bijou cette photo

  39. Quels musées et ouevres d’art fantasitquwe série et la tout dans la burme quel effet sueprbe.
    amitié

  40. non rien à partager , je ne prends jamais de photos dans une expo… j’ai raté twombly ( tout n’est pas art ) et c’est dommage

  41. Bonjour Anne,

    Je ne suis pas fan des expos, par contre tes photos nous montrent une belle diversité. Si je me suis arrêtée là, c’est avant tout pour ta photo de la tour dans le brouillard: cette photo est juste sublime!
    Bonne journée.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je les lis tous avec plaisir! Merci!

%d bloggers like this: